Moi Sarah Cohen, ça fait 11 ans que j'ai fait mon Alyah en Israël, mon bilan

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Moi Sarah Cohen, ça fait 11 ans que j'ai fait mon Alyah en Israël : mon bilan

Et 11 ans sont passés...
Demain, ça fera 11 ans que j'ai pris la décision de revenir en Israël pour y vivre et fonder une famille.
Comme beaucoup d'entre nous, eh oui cela est encore possible à ce jour, je suis venue en Israël par idéal sioniste et pour retrouver mes racines et celle de ma famille établie, ici, dans le sud du pays depuis 1949. Ma famille a toujours eu un comportement exemplaire au sein de cette société et elle a toujours contribué pour le bien aussi bien pendant les guerres et durant son évolution, dans sa  protection de ce pays et à sa prospérité.

J'étais loin de me douter il y a 11 ans du chemin de vie que j'aurai à traverser qui n'a pas été de tout repos.
Je remercie le créateur du monde chaque jour d'avoir cette chance de pouvoir me lever tous les matins en terre sainte, de voir mes enfants vivre leur judaïsme et évoluer en tant que tsabarim, "véritables israéliens" au sein de notre société.
C'est une fierté.
Seulement voilà, aujourd'hui je commence sérieusement à être fatiguée.
C'est la première fois en 11 ans que j'ai envie de partir du pays et tout claquer.

Avant tout, à cause de cette guerre civile qui nous pend au nez, qui a envie de voir son peuple se déchirer ?
Jamais de ma vie j'aurai cru dire une chose pareille et mes proches qui me lisent actuellement doivent sûrement en train de se demander si c'est bien moi qui écrit.

J'ai vécu 11 ans pleinement ce pays, intégration parfaite. Je n'ai jamais quitter le pays en 11 ans ne serait-ce que pour des vacances et mes enfants ne savent pas c'est quoi prendre un avion ne serait-ce que pour visiter la famille.
Je n'ai utilisé aucun droit lié à Alyah, droit aux immigrants.

Bénévole pour les Olim, nouveaux immigrants,  depuis plus de 7 ans, je me suis impliquée en politique au sein d'un parti et a ce jour conseillère du Maire de ma ville concernant les affaires francophones bénévolement, aides au nécessiteux en collaboration avec plusieurs associations et notamment avec les affaires sociales ma ville.

Je me suis toujours dit que le jour où je reviendrais en Israël, ça serait pour donner un maximum de ma personne et de mes capacités, tellement j'aime cette patrie et mon peuple du plus profond de mon être et oh combien je prie Dieu tous les jours pour qu'on soit tous réunis en terre sainte dans les meilleures conditions possibles, car nous savons tous que le temps pour les Juifs de France ne joue pas en leur faveur et que la situation s'aggrave de jour en jour.

Les gens ne se doutaient pas une seconde toutes ces années la, que ma propre famille, mes enfants et moi étions une famille nécessiteuse.

Que pendant que je récoltais des dons pour les autres, bénévolement,  je m'arrêtais devant les tas de vêtements dans la rue que les gens déposaient pour pouvoir m'habiller.

Pendant 11 ans, j'ai donné corps et âme pour mon peuple, ma patrie sans jamais rien demander en retour.

La précarité, le divorce, enfant en éducation spécialisée, la discrimination et le racisme "retourne en France sale Française, sale sépharade..." (car oui ils existent aussi ici) ... nous avons passé de lourdes épreuves et Dieu ne nous a jamais laissé tomber.

Grâce à D. J'ai des amis extraordinaires (et un père bienveillant ) qui m'ont tendu la main toutes ces périodes dans la discrétion totale.

Je vous remercie de tout mon coeur (ils se reconnaîtront) .

Les gens souvent pensent que lorsque nous sommes proche du monde politique nous avons des passes droit, plus de piston, des avantages et les poches pleines.

Alors on va clarifier cela une bonne fois pour toutes, je n'ai jamais bénéficié d'une quelconque aide de la sphère politique à titre personnel.

Au contraire, on a plutôt essayé de me nuire car certains sont même jaloux d'un travail bénévole.

On a même mis sous silence une histoire de Herem - mise à l'écart- de ma fille au sein de la maternelle part  des enseignants, Ils ont su prendre sans jamais donner un retour et je ne  parle pas d'un retour à titre personnel, mais d'accords convenus pour les Olim avec différentes instances avant chaque élection.

On ne compte plus les promesses non tenues! Qui se souvient du Lobby francophone ? Où est le lobby à ce jour?

La plus grande supercherie des derniers gouvernements concernant les Olim est ce lobby, qui n'existe plus d'ailleurs et qui a permis a certains juste de se propulser en politique.

Les bénévoles de terrain peuvent confirmer pour les plus honnêtes et courageux, à quel point on nous a menti et tellement de fois. Pourquoi continuer? A chaque fois que je me dis que je vais arrêter, et j'ai pas le cœur de vous laisser  avec toutes cette bande de menteurs qui visent uniquement leurs intérêts personnels et au final, en ont rien a faire des Juifs de France.

Aujourd'hui et suite à la situation sanitaire, j'ai perdu mon emploi dans le secteur du tourisme qui est ma formation initiale et mon secteur depuis l'âge de 19 ans (lié à l'immobilier aussi ces dernières années).
Seulement voilà, nous n'avons plus d'avenir dans ce secteur, c'est comme ci que nous étions une partie fantôme de la population.
Alors on nous demande soit d'attendre, soit de nous reconvertir.
Pour ma part j'ai choisi la reconversion.
J'en ai ras le bol de voir qu'à chaque événement mon secteur est l'un des premiers à prendre une claque
Pour le coup, là c'était la claque de trop.
Après plusieurs recherches, et contacts avec plusieurs organismes gouvernementaux dont le Bitouah Leoumi, l'équivalent de l'Anpe et autres, je me rends compte qu'il y a aucune aide pour le secteur que je souhaite étudier qui est la médecine alternative.
Excusez-moi de ne pas être intéressé par la coiffure ou l'électricité .
pourtant dans chaque dispensaire en Israël,  il y a une section médecine alternative, et ils ne reconnaissent pas les professions de cette médecine? C'est cocasse tout de même.

On se demande à qu'elle mafia des monopoles on a le droit encore!

Aucune bourse d'étude n'est attribué pour la médecine alternative et les diplômes non reconnus (pour les diplômes c'est aussi le cas dans d'autres pays ce n'est pas propre à Israël).
Alors voilà trop c'est trop, c'est la première fois que je me retrouve à demander une aide pour mon foyer au  gouvernement d'Israël en 11 ans de combativité pour survivre ici.

On parle d'une formation pour pouvoir entrevoir un avenir, durant une période de crise sanitaire, et on m'envoie me faire foutre comme beaucoup d'autres? On ne veut pas rester à la botte de l'Etat on veut travailler ! La société israélienne est tout sauf fainéante ! Certains cumulent deux emplois ce qui était mon cas d'ailleurs.
Sans parler des aides pour les familles, qui était une véritable une honte, vous nous avez lancé des cacahuètes comme à des singes afin qu'on arrête de gesticuler.

Très bien, puisque c'est comme ça, moi ainsi qu'un minimum de 2000 personnes qui soutiennent mes positions et avec qui nous avons établi une relation de confiance durant toutes ces années, on votera blanc aux prochaines élections.

Il est hors de question que j'incite des gens à voter pour tel ou tel candidat ou tel et tel parti, quand on crache à la figure des plus faibles en tant de crise.

Voilà la différence entre moi et tout ceux qui vous sollicitent pour soutenir leur cause politique de toutes la sphère francophone, je ne vous mentirai jamais au profit de gens avides de pouvoir et le peuple sera toujours ma priorité.
Lequel de nos représentants à travers tout le pays, parle d'affaire sociale? Aucun.

Et quand il faut taper sur le gouvernement surtout pour des causes sociales personne ne m'arrêtera.

Contacter les associations et évaluer l'ampleur des dégâts !
Combien de fois j'ai proposé à certains politiques de faire un tour des associations pour voir vraiment de quoi il en retourne car il n'y a pas mieux que le terrain pour avoir une vision objective des choses.

Ils préfèrent se battre sur les réseaux sociaux sur la pauvreté relative ou pas, sur des chiffres de l'OCDE ou pas ,...

Tout parti confondu droite gauche centre ...ils en ont rien a faire des affaires sociales ! Sans les associations des milliers de gens crèveraient de faim!

Personne  n crève de faim ici, en Israël ?  Très bien faisons un test alors, mettons à l'arrêt toutes les associations une semaines et nous allons voir ce qui se passe !

J'ai constaté en m'investissant bénévolement dans le milieu de l'écologie que même dans ce secteur, c'est politisé et chacun tire la couverture de son côté pour ses intérêts personnels ! La gauche qui ne supporte pas que des gens de droite s'occupent d'écologie comme s'ils avaient ce monopole! C'est dingue!

Une loi pour la protection des animaux cette semaine a été utilisée à mauvais escient par ces mêmes politiques, mais où va t'on?
Ne vous inquiétez pas, comme on dit chez nous ici, "Lekol shabbat, Yesh motse shabbat" tout shabbat à sa sortie de shabbat en d'autres termes, mesure pour mesure.

Lorsque vous allez venir vers nous pour qu'on vous donne nos voix, on vous répondra cela allez vous faire voir, ou plus trivialement un glorieux doigt d'honneur vous sera présenté.
🖕
Plus aucune pitié pour ceux qui manquent d'humanité et laissent des millions de personnes dans la précarité en détournant le regard.
Bonne journée a tous, en espérant des jours meilleurs.

Sarah Cohen 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi