Revanche sur la race aryenne, Miss Allemagne 2011 était juive

Actualités, Antisémitisme/Racisme, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Revanche sur la race aryenne, Miss Allemagne 2011 était juive

La semaine dernière, l'histoire d'une jeune femme juive participant à la compétition Miss Allemagne est devenue virale, apparaissant dans les médias du monde entier. Tamar Morali, 21 ans, a déclaré que les organisateurs lui avaient assuré qu'elle était la première femme juive à aller aussi loin dans la compétition.

Il s'avère que l'histoire - et le monde des concours de beauté en général - n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît.

En 2011, une jeune femme juive, Valeria Bystritskaia, a été couronnée Miss Allemagne. Mais par peur de l'antisémitisme, Valéria, originaire de Russie ayant émigré en Allemagne à l'âge de 7 ans, a gardé son héritage juif secret.

Pour ajouter à la confusion, la presse a découvert que les deux femmes ont participé à deux compétitions Miss Allemagne différentes. Valeria Bystriskaia a remporté la compétition Miss Univers Allemagne, ce qui signifie qu'elle a continué à concourir pour la couronne Miss Univers internationale. Tamar Morali, quant à elle, participe à un concours organisé par la Corporation Miss Allemagne, qui n'est pas affiliée aux Miss Univers.

Valéria Bystritskaïa, 31 ans, née à Moscou, est la fille d'une mère juive ukrainienne et d'un père russe. En 1993, elle a déclaré qu'elle et sa mère avaient déménagé en Allemagne pour échapper à l'antisémitisme, pour finalement s'installer dans la ville de Karlsruhe. Sa mère l'a mise en garde, l’enjoignant de ne révéler son héritage juif à personne.  Malgré tout, la jeune fille a été victime d'intimidation à l'école parce qu'elle était étrangère.

À 17 ans, elle a été découverte par un agent et, après quatre ans de mannequinat, elle a participé à son premier concours de beauté. Elle a ensuite remporté plus de 30 titres, et à 25 ans elle a été couronnée Miss Univers Allemagne. Elle a représenté l'Allemagne dans le concours Miss Univers 2011, bien qu'elle ne se soit pas classée dans le top 16.

Tamar Morali n'est pas la première femme juive à concourir pour le titre de Miss Allemagne

Tamar Morali n'est pas la première femme juive à concourir pour le titre de Miss Allemagne

Valeria Bystritskaïa a déclaré que les organisateurs ne lui ont jamais posé de questions sur ses antécédents religieux et qu'elle n'en a parlé à personne. C’est la raison pour laquelle sa judéité n'a jamais été rapportée.

Après sa victoire, cependant, Valéria Bystritskaïa a été victime de harcèlement antisémite sur les médias sociaux. Elle a dit n’avoir jamais su comment le public avaient découvert son passé juif.

"Un jour, quelqu’un a écrit : " Hitler les a oubliés, elle et de sa famille ", a-t-elle déclaré dans un courriel cette semaine. "C’était horrible".

Cela l'a incitée à quitter le pays.

"C'est cette réaction, en fait, qui m'a convaincue qu’il m’était impossible de vivre en tant que Juive en Allemagne", a-t-elle dit. "Ma période de titre a pris fin en 2012, et en 2013, j'ai déménagé aux USA."

Valeria Bystritskaïa, qui parle cinq langues - le russe, l'anglais, l'allemand, l'italien et le français - s'est installée à New York, où la communauté juive a contribué à la relier à ses racines.

Le judaïsme lui a également fait rencontrer son mari, Joel Mowbray, le fondateur de Fourth Factor Consulting, qui travaille avec des entreprises technologiques de la Silicon Valley et des groupes de réflexion pro-israéliens. Le couple s'est rencontré en 2016 pendant un kiddush à la Manhattan Jewish Experience, une organisation pour jeunes professionnels juifs. Ils se sont mariés l'année suivante à Aspen, au Colorado.

Valeria est toujours mannequin, et poursuit une carrière d'actrice. Sa mère, toujours en Allemagne, est ravie que sa fille ait déménagé aux États-Unis.

"Elle est tellement heureuse pour moi que je puisse vivre en Amérique en tant que Juive, ouvertement et libre, sans aucune crainte ", a déclaré Bystritskaïa lors d'un entretien téléphonique. "Elle a été très touchée que j'ai la chance de faire un mariage juif."

La presse n'a pas pu vérifier si Valeria Bystritskaïa était la première femme juive à remporter la couronne Miss Univers en Allemagne. L'organisatrice Kim Kotter a témoigné qu'il y avait eu d'autres candidates juives et a suggéré qu’il était possible qu’une lauréate antérieure ait eu des racines juives.

Cependant, la jeune femme mentionnée par Kim Kotter a démenti ces propos.

"Nous aimons vraiment avoir un groupe culturel de finalistes", a-elle- déclaré dans un courriel. "Beaucoup de nos filles ont des antécédents variés, et aussi juifs."

Source : jta.org

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi