Message de Tichri de Claude Layani

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Culture, Cyberthora, Fêtes, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
CHANA TOVA par Claude Layani

Message de Tichri

Nous voici à une semaine de Roch-Hachana qui ouvre les « Convocations d’automne » qui vont occuper le temps et l’esprit des Juifs et nous faire vivre la période authentique de notre  foi.
A Roch-Hachana, nous prenons congé de l’année qui disparaît et saluons celle qui arrive.

Il est un vœu en usage dans le rite sefarad qui nous vient aux lèvres tant il répond aux préoccupations et aux inquiétudes qui s’imposent à nous, dans le monde dur et cruel où nous vivons : que finisse l’année avec ses malédictions et que commence l’année avec ses bénédictions « tichlé chana vekilelotéha , ta’hél chana ouvirkotéha.

Message de Tichri de Claude Layani

Message de Tichri de Claude Layani

Un tel souhait est bien de circonstance devant les événements dont notre planète nous donne l’affligeant spectacle. Nous sommes entrés dans le règne de la violence aveugle, du terrorisme, des guerres fratricides.

Pour une nouvelle année, à la solennité de ces fêtes austères, s’ajoutera la préoccupation que constitue pour chaque juif, la terrible, l’angoissante situation d’Israël.

Le monde non juif et principalement le monde musulman et islamique retrouve ses réflexes multiséculaires et charge Israël de tous les péchés. Quoi qu’il fasse, il est coupable et a tort. Quoi que fassent ses ennemis palestiniens, ils sont les victimes, même lorsqu’ils tuent, agressent et lynchent des civils innocents.

Nous n’allons pas nous étendre sur cette situation dramatique dans laquelle Israël et le monde juif est confronté aujourd’hui. Ils nous semblent que nous vivons des heures  presque aussi sombres qui nous ramène 80 ans en arrière au temps du nazisme .

Il règne aujourd’hui dans les pays arabes une propagande digne de l’hitlérisme et du stalinisme, flattant les passions les plus primaires, sombrant dans le révisionnisme et le négationnisme, ainsi que dans l’antisémitisme le plus éculé.

Aussi difficile que cela soit à vivre, il faut garder confiance et foi en la justesse de notre cause. La vérité et la justice ne sont pas, hélas, du côté du nombre. En attendant nous devons tenir envers et contre tout et tous.

Durant ces grandes fêtes nous réciterons la prière du Avinou Malkenou où se trouve ce que nous pouvons souhaiter le plus à l’heure présente et que nous demandons à D ;ieu de le réaliser. Ce que nous craignons le plus et que nous supplions D ;ieu d’écarter de nous s’y trouve également. « Notre Père, notre Roi disons-nous, accorde nous une heureuse année. Notre Père notre Roi annule les desseins de nos ennemis Av.maL ; batél ma’hchevoth sonénou, Notre P ; notre Roi déjoue les projets de nos ennemis,  éloigne de nous la guerre et la destruction.

Dans nos prières ferventes des grandes fêtes demandons à D ;ieu  que la nouvelle année 5779 soit celle de la paix entre Israël et ses voisins. Prions aussi pour que vienne la paix dans tous les lieux du monde où les hommes continuent de s'entre-tuer dans des guerres qui, quelles qu'elles soient, sont toujours des guerres fratricides.

Prions le Maître des nos destinées qu'Il étende sa protection tutélaire sur Israël, et sur chacun de nous et que les jours qui vont suivre apportent la guérison aux malades, la consolation aux familles endeuillées, l'espoir à ceux qui désespèrent, l'aide matérielle à ceux qui ont besoin de secours.

Qu'il veuille aussi soutenir ceux qui souffrent persécution à cause de leur culte ou de leur race, ceux qui combattent pour la paix et pour la justice.

Lechana tova tikatévou.

 

Claude Layani

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi