McDonald's accusé de boycotter une partie de l'état d'Israël

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Boycott de MacDonald's en Israël .

McDonald's ne devrait pas être autorisé à ouvrir une franchise à l'aéroport Ben Gurion car il refuse d'ouvrir des succursales en Judée Samarie.

La réticence à ouvrir des franchises McDonald's en Judée Samarie est un boycott et est donc illégale en vertu de la loi israélienne, a déclaré le maire du Conseil régional de Samarie Yossi Dagan, a rapporté Ynet .

"Une entreprise qui boycotte une partie de l'Etat ne doit pas être autorisée à participer aux appels d'offres du gouvernement", a déclaré Dagan dans une lettre adressée cette semaine au ministre des Finances, Moshe Kahlon, au ministre des Transports, Israël Katz, et au directeur général de l'Autorité des aéroports, Yaakov Ganot.

"Je vous demande, en vertu de l'autorité conférée par la loi, de limiter la participation de toute entreprise au boycottage d'un marché public, y compris de McDonald's", a-t-il déclaré.

McDonald's Israël est dirigé par Omri Padan, fondateur de Peace Now, qui considère les colonies de peuplement comme l'un des principaux obstacles à la solution des deux États. En 2013, Padan a déclaré qu'il n'ouvrirait pas de succursale dans un nouveau centre commercial à Ariel, car celui-ci est situé en Judée Samarie

McDonald's Israël a déclaré que le bureau international de McDonald's n'avait pas approuvé de succursales en Judée Samarie pour cette raison il sera aussi boycotté sur l'ensemble du territoire de l'état hébreu.
Il n'y a pas deux poids deux mesures. La politique n'est pas l'affaire de franchise et encore moins d'une entreprise étrangère. Les conditions de franchise dépendent quant à elle de l'autorisation du gouvernement de l'état d'Israël.
Tant que des sociétés mélangent politique et commerce peu de chance qu'un plan de paix soit approuvé.
En effet, des succursales installés dans tout le pays donne l'opportunité à toutes les communautés, juives, arabes et chrétiennes de pouvoir travailler.
Refuser cette opportunité c'est tourner le dos à la paix.
Le meilleur exemple reste à ce jour SodaStream qui a su faire du boycott sa force.
Il suffit de voir où il est arrivé, pour pouvoir le citer en exemple aujourd'hui.

Vos réactions

  1. totito@yokomail.com'VIVANDO

    MAC DONALD’S A PRIS LES BONNES DECISIONS!!!MES FÉLICITATIONS À CETTE GRANDE ENTREPRISE POUR SON ENGAGEMENT POUR LA PAIX!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi