Marée noire en Israël : des dizaines de tonnes de bitume déversées dans la mer

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Marée noire en Israël : le drame écologique en images

À première vue, la marée noire serait due au déversement de «dizaines à des centaines de tonnes» de bitume d'un navire, selon les indications du ministère de l'Environnement.

Presque l'intégralité des côtes israéliennes subit des déversements d'hydrocarbures. Une marée noire qui n'est pas encore maîtrisée selon les autorités.

«L’une des catastrophes écologiques les plus graves d’Israël». Dimanche, l'Autorité israélienne de la nature et des parcs a confirmé que le pays faisait face à une marée noire historique après la découverte de goudron sur ses plages. L'ampleur de la pollution est si grave que le ministère israélien de l'Intérieur a incité les gens à ne pas se rendre sur les côtes.

Hier, l’épisode de pollution n’était pas encore maîtrisé, le goudron s’échouant encore sur les plages. «Sur 190 kilomètres de plages en Israël, 170 kilomètres ont été touchés par la catastrophe écologique», ont déclaré les autorités, tandis qu’elles enquêtaient toujours sur la source de ce déversement d'hydrocarbures. Mais

Des responsables du ministère de l'Environnement, des équipes de l'armée, des civils et des membres d'ONG ont parcouru les côtes du pays afin de ramasser le goudron échoué sur les plages. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'est rendu sur les plages d'Ashdod, au sud de Tel-Aviv, afin de participer aux opérations de nettoyage aux côtés de la ministre de l'Environnement Gila Gamliel.

"Se détourner des énergies polluantes"

«Nous devons regarder vers le futur. Cet événement et d'autres semblables à travers le monde nous montrent à quel point il est crucial de se détourner des énergies polluantes au profit des énergies renouvelables», a déclaré Mme Gamliel sur place.

Des vents puissants et des vagues inhabituellement hautes avaient secoué les côtes israéliennes la semaine dernière, entrainant le déversement de tonnes de goudron sur les plages, depuis Rosh Hanikra, près du Liban, jusqu'à Ashkelon, à la limite de la bande de Gaza. Une baleine -un rorqual commun, deuxième plus grande espèce au monde après la baleine bleue- longue de près de 17 mètres, avait par ailleurs été découverte sur une plage près d'Ashkelon.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi