Mahmoud Abbas : la Chine peut contribuer au processus de paix

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Mahmoud Abbas : la Chine peut contribuer au processus de paix

Le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, qui se rendra en Chine cette semaine, a déclaré à l'agence de presse Xinhua dans une interview dimanche, croire que la Chine pourrait apporter une contribution positive à la paix et à la stabilité au Moyen-Orient et promouvoir le développement du processus politique dans la région.

Abbas a déclaré que lors de sa rencontre avec le président chinois Xi Jinping, il mettra l'accent sur la proposition en quatre points proposée par Xi en mai 2013 pour une solution au conflit avec Israël.

La proposition chinoise s'est concentrée sur un État palestinien indépendant, sur les négociations comme seul moyen de paix, sur le principe de «terre pour la paix» et garantit que la communauté internationale devrait assurer l'avancement du processus de paix.

Abbas a déclaré à Xinhua qu'il discuterait de cette proposition avec Xi, ainsi que des propositions que le président chinois a soulevées dans son allocution au siège de la Ligue arabe au Caire, la capitale égyptienne, en janvier 2016.

Il a souligné que le conflit israélo-palestinien devrait être résolu par des pourparlers de paix, et qu’un accord de paix permanent devrait être atteint.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président chinois Xi Jinping

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président chinois Xi Jinping

"L'AP insiste sur un état indépendant le long des frontières antérieures à 1967 avec Jérusalem orientale comme capitale", a déclaré Abbas à l'agence de presse chinoise.

Au cours d'une réunion en mars avec le Premier ministre Binyamin Netanyahu, Xi a appelé à la paix entre Israël et un Etat palestinien indépendant qui devrait être formé «dès que possible».

L'année dernière, Xi a déclaré que son pays soutenait la création d'un Etat palestinien avec Jérusalem orientale comme capitale, basé sur les frontières d'avant 1967.

La Chine a annexé unilatéralement le Tibet en 1951 et a supprimé une rébellion tibétaine qui a eu lieu entre 1959 et 1962, au cours de laquelle de grands monastères ont été détruits et des milliers de moines exécutés, ce qui a amené le Dalaï Lama à fuir le pays.

Le 13 juillet, le Global Conflict Tracker of the US Council on Foreign Relations a écrit: "Le 12 juillet 2016, la Cour permanente d'arbitrage de La Haye a rendu une décision relative à une requête intentée contre la Chine par les Philippines, statuant en faveur des Philippines dans presque tous les chefs d'accusation. Alors que la Chine est signataire de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, elle refuse d'accepter l'autorité de la Cour. Les différends territoriaux et juridictionnels dans la mer de Chine méridionale continuent d'entraver les relations entre la Chine et d'autres pays d'Asie du Sud-Est, risquant une escalade militaire.

Source : Arutz 7

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi