Les lycéens israéliens apprennent des leçons de vie de leurs pairs handicapés

Actualités, Bien-être & Santé, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les lycéens israéliens apprennent des leçons de vie de leurs pairs handicapés

Près de 400 élèves de neuvième année de l'école secondaire interdisciplinaire de Hadera ont accompagné des élèves de l'école voisine de Neve Etgar pour les enfants ayant des besoins spéciaux dans le cadre d'une activité de plantation d'arbres de Tu B'Shvat plus tôt cette année. Les lycéens de Hadera ont décidé d'organiser une activité de musique et d'artisanat pour les enfants ayant des besoins spéciaux une semaine plus tard.

Les deux groupes ne se seraient peut-être jamais croisés sans le programme Tikkun Olam (Réparer le Monde), lancé en septembre 2016 par ALEH, le réseau israélien de prise en charge des enfants atteints de handicaps graves et complexes, en partenariat avec le ministère israélien de l'Education.

Tikkun Olam expose des élèves en première année de lycée à leurs pairs handicapés et leur enseigne l'acceptation et l'inclusion à travers des conférences, des ateliers expérimentaux et des opportunités de volontariat.

Plus de 10 000 élèves laïcs, ultra-orthodoxes, national-religieux, arabes et druzes de 60 écoles d'Israël ont participé durant la première année, ce qui a entraîné une hausse notable du volontariat et des initiatives sociales dirigés par les jeunes. Cette année, l'objectif est d'atteindre 100 000 élèves.

«Les réponses encourageantes que nous recevons, les initiatives indépendantes menées par les participants Tikkun Olam - enseignants, parents, directeurs d'école et étudiants - nous enseignent que c'est le début d'une révolution sociale de premier plan avec les jeunes», explique Avi Wortzman, directeur général du village de réhabilitation d'ALEH dans le Néguev. (ALEH est un acronyme pour les mots hébreux "aider l'enfant spécial.")

Wortzman a conçu cette entreprise unique en réponse à la demande croissante de visites des centres ALEH dans le Negev, à Bnei Brak, Jérusalem et Gedera. De nombreux directeurs d'école étaient intéressés à donner à leurs élèves un aperçu de la façon dont ALEH s'occupe des personnes ayant des handicaps complexes.

Wortzman a piloté Tikkun Olam avec des adolescents de l'école Merchavim près d'ALEH Negev. Fort de ce succès, ALEH a accepté de développer et d'élargir le projet, ce qui a intrigué même les visiteurs étrangers.

"Récemment, un groupe de touristes de Taiwan a visité ALEH Negev pour en apprendre davantage sur nos activités uniques. Au cours de la visite, ils ont rencontré des étudiants qui ont participé à Tikkun Olam, et ils ont été surpris par ce projet ", a déclaré M. Wortzman.

"Je suis certain que Tikkun Olam et les initiatives étudiantes qui en découlent serviront de modèle éducatif et de valeurs pour les pays et les écoles à l'étranger", a-t-il poursuivi. «Le programme fournit aux étudiants l'information, les outils et la formation dont ils ont besoin pour devenir des ambassadeurs pour les personnes handicapées partout dans le monde.

Lors d'un atelier expérientiel, les participants de Tikkun Olam du village druze de Daliyat al-Karmel tentent de construire une tour tout en ayant les yeux bandés. Photo gracieuseté d'ALEH

Lors d'un atelier expérimental, les participants de Tikkun Olam du village druze de Daliyat al-Karmel tentent de construire une tour tout en ayant les yeux bandés. Photo gracieuseté d'ALEH

Un processus en 10 étapes

Tikkun Olam est structuré en 10 étapes.

La première étape consiste en une formation d'un jour pour un coordonnateur désigné de l'école participante. Ensuite, le personnel d'ALEH visite l'école pour évaluer son accessibilité physique et rencontrer le personnel éducatif.

La troisième étape initie les enseignants aux concepts d'accessibilité et d'inclusion, incorporant un élément expérientiel tel qu'un «repas sensoriel» dans lequel les enseignants font face à un handicap simulé différent à chaque cours.

Au cours de la quatrième étape, les enseignants reçoivent du matériel préparatoire, y compris des journaux dans lesquels leurs élèves peuvent enregistrer leurs sentiments et leurs impressions pendant le programme Tikkun Olam.

Les personnes handicapées des organisations Makom L'Kulam (Une place pour tous) et Negishut Yisrael (Accès Israël) organisent ensuite des ateliers interactifs pour sensibiliser les étudiants aux défis quotidiens auxquels sont confrontés leurs pairs handicapés. Les élèves valides peuvent essayer de naviguer sur un parcours d'obstacles en fauteuil roulant, marcher dans l'école avec des bandeaux sur les yeux et des béquilles, ou converser en langue des signes tout en portant des écouteurs antibruit.

À l'étape 6 de Tikkun Olam, les élèves de neuvième année reçoivent la visite de personnalités clés de la société israélienne qui ont un handicap ou sont impliqués avec des personnes handicapées. Ensuite, ils discutent sur les handicaps et l'inclusion.

Les visites guidées des installations d’ALEH débutent au cours de l'étape 8. Ensuite, chaque groupe d'étudiants élabore et dirige un projet social communautaire qui compte pour l'obtention de l'immatriculation. Les individus peuvent également choisir de faire du bénévolat lors d'événements pour les personnes handicapées.

Enfin, les participants de Tikkun Olam participent à une semaine de marche à travers Israël, aux côtés de personnes handicapées de leur région.

Des résultats encourageants

«Je peux voir les changements chez les étudiants qui commencent à comprendre pourquoi donner est tellement mieux que recevoir», dit Avi Ben-Torah, un volontaire qui aide dans le programme Tikkun Olam à ALEH Negev.

"En leur enseignant ces leçons pendant qu'ils sont jeunes et en leur fournissant ces expériences de croissance importantes avant que leur intérêt pour l’autre ne s’émousse avec l’âge, nous changerons la société israélienne pour le mieux."

Tamar Megidon Sharett, coordinatrice de l'éducation sociale au lycée technologique Naamat Hasharon à Hod Hasharon, a déclaré que Tikkun Olam "a rendu nos élèves plus sensibles et empathiques, et ils sont ravis de donner de leur temps pour aider les autres. Nous constatons déjà un changement dans la façon dont ils parlent et interagissent avec les personnes handicapées. "

Les activités de cette année se révèlent tout aussi percutantes.

En novembre, après avoir fait du bénévolat à l'école Harim pour besoins spéciaux à Givat Ada, 50 élèves de l'école hébraïque Reali de Haïfa ont couru la course de 2,5 kilomètres du demi-marathon de Haïfa avec 20 étudiants de Harim, dirigés par le professeur d'éducation physique de Reali. Un élève a même couru en chantant afin d'encourager un jeune homme qui ne peut communiquer qu'à travers la chanson.

Ce Pourim, un carnaval pleinement accessible, a été organisé pour 80 étudiants de Harim par la Yeshivat Bnei Akiva Lapid à Modi'in.

Une expansion planifiée

Les projets d’ALEH visant à agrandir Tikkun Olam porteront le coût annuel du programme à 1,85 million de dollars, auquel le ministère israélien de l'Éducation versera 1 million de dollars par an pendant trois ans. Les 850 000 $ restants par année doivent être recueillis.

Wortzman envisage non seulement d'atteindre de nombreuses écoles supplémentaires, mais aussi d'ajouter un programme de sensibilité sociale dans lequel les étudiants accumuleraient des points pour des initiatives en ligne et hors ligne impliquant des étudiants handicapés et valides et des personnalités handicapées connues.

«Maintenant que toutes les écoles participantes en Israël sont devenues un satellite ALEH et un mégaphone pour la cause, notre capacité à influencer le public et à diffuser les messages d'acceptation et d'inclusion a été décuplée», explique Wortzman. "Nous faisons une réelle différence pour les personnes handicapées, bien au-delà des murs de nos propres installations."

Source : Israel21c

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi