Lutte contre la pédophilie dans la communauté juive avec Amudim

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La pédophilie dans la communauté juive orthodoxe

UN ADMINISTRATEUR D'UNE ÉCOLE JUIVE DE NEW YORK ARRÊTÉ POUR "PRODUCTION DE PORNOGRAPHIE ENFANTINE"

Stanley Rosenfeld, aujourd'hui âgé de 84 ans, qui a avoué avoir abusé de centaines de garçons tout au long de sa vie, a travaillé comme assistant principal à la SAR dans les années 1970 et y a également enseigné l'anglais dix ans plus tard.
Un administrateur d'un collège orthodoxe juif moderne de New York a été arrêté pour production de pornographie enfantine.

Dans un courriel adressé lundi à la communauté scolaire, le directeur de la Salanter Akiva Riverdale Academy (SAR) dans le Bronx, a annoncé aux parents que le rabbin Jonathan Skolnick, directeur adjoint des études judaïques au collège, avait été arrêté tard vendredi soir. Le courriel indiquait que l'école avait des raisons de croire que des élèves de RS auraient été victimes de Skolnick.

Je sais qu'il s'agit d'un message extrêmement difficile à lire et à traiter à plusieurs niveaux", a écrit le directeur, le rabbin Binyamin Krauss. «Il est choquant de savoir que quelqu'un à qui nous avons fait confiance avec nos enfants a été accusé de leur avoir fait du mal. Malgré les pratiques en place pour protéger nos enfants, nous ne sommes pas à l'abri de violations telles que celle qui semble avoir été commise à la SAR. »M.

Skolnick, limogé de la RS, a passé 14 mois à l'école et collabore pleinement avec le FBI. . Au-delà de l'affirmation de «production de pornographie» et d'une mention de «photos inappropriées», le courrier électronique ne contenait pas plus de détails.

L’année dernière, l’école a commandé un rapport sur son emploi précédent d’un enseignant qui avait maltraité au moins une douzaine d’élèves à l’école, selon le rapport. Stanley Rosenfeld, aujourd'hui âgé de 84 ans, qui a avoué avoir abusé de centaines de garçons tout au long de sa vie, a travaillé comme assistant principal à la SAR dans les années 1970 et y a également enseigné l'anglais dix ans plus tard. L’enquête a été ouverte en janvier par l’école, peu après l’apprentissage des accusations portées contre Rosenfeld.

«Nous nous efforçons de créer un environnement d’apprentissage dans lequel les étudiants se sentent à l’aise de faire part de leurs préoccupations ou de faire état de tout comportement répréhensible», a écrit Krauss à la Jewish Telegraphic Agency l’an dernier après la publication du rapport. «Rien n'est plus important que la sécurité de nos étudiants. Si nous apprenions qu'un abus a été signalé, nous travaillerions rapidement pour ouvrir une enquête et garantir, tout au long du processus, la sécurité des élèves. »

Krauss a écrit dans son courriel lundi que l'administration de l'école discuterait de l'arrestation avec les collégiens mardi, ainsi que les élèves en neuvième année qui étaient sous l'autorité de Skolnick l'année dernière.

L'école a également encouragé les parents à discuter de la situation avec leurs enfants, et les administrateurs se sont mis à leur disposition pour parler aux parents mardi et dans les prochains jours.

L'école a mis en place une politique de harcèlement sexuel en 2014, qui exige de signaler aux forces de l'ordre des allégations crédibles d'inconduite sexuelle, ainsi que des directives pour ce qui est de dénoncer les allégations au sein de l'école et d'enquêter sur celles-ci.

La pédophilie est un crime abominable qui doit être réprimé avec la plus grande sévérité, cela ne fait aucun doute et il ne doit y avoir à ce sujet aucune exception. Or, si les médias dominants occidentaux ne manquent pas une occasion de faire leurs gros titres au sujet d’affaires de pédophilie impliquant des clercs catholiques, quitte à entretenir une confusion des chiffres en mêlant des affaires vieilles de 70 ans avec des dossiers actuels, ces mêmes médias dominants se font particulièrement muets au sujet de l’ampleur des scandales de pédophilie au sein des communautés juives.

La lutte contre la pédophilie dans la communauté juive

La lutte contre la pédophilie dans la communauté juive

Pourtant, il existe un organisme juif, Amudim, dirigé par le rabbin Zvi Gluck, qui traite particulièrement le sujet des abus sexuels pédophiles au sein de la communauté juive ultra-orthodoxe.

Depuis sa création en 2014, l’association Amudim a pris en charge environ 5.000 cas.

Le siège principal d’Amudim se trouve à New York, mais des bureaux ont récemment été ouverts en Israël. Et le rabbin Gluck explique qu’Amudim reçoit quotidiennement des appels du monde entier.

Le rabbin Gluck s’est d’abord intéressé au problème de la toxicomanie au sein de la communauté juive ultra-orthodoxe. « J’ai réalisé que beaucoup de gens que j’étais amené à aider avaient été victimes de violences sexuelles dans l’enfance et qu’il n’y avait pas vraiment de choses mises en place pour les aider », explique-t-il.

« J’ai fait mon premier discours public sur ce sujet, qui a fait beaucoup de bruit dans la communauté juive, au mois d’octobre 2010. » Des propos qui n’ont pas plu au sein de sa communauté.
Mais il précise : « mon père étant très influent, mes détracteurs n’ont pas pu s’exprimer publiquement contre moi », contrairement à un grand nombre d’autres personnes qui se sont attaquées aux scandales pédophiles au sein de la communauté juive et qui ont été chassées de leurs villes et traînées dans la boue.

Mais ce n’est que depuis 2015 que l’association Amudim organise des conférences sur le sujet et met le doigt sur le problème de la pédophilie au sein des écoles juives orthodoxes.

Le rabbin Gluck souligne que le budget annuel d’Amudim est passé de 380.000 dollars en 2014, à 3,9 millions de dollars en 2017. Selon le rabbin, Amudim a déjà géré 2.166 cas au cours des six premiers mois de 2018 et reçoit 40 à 50 nouveaux dossiers chaque semaine et environ 200 appels par jour. Avant de préciser : « Entre 35 et 40 % de nos clients ne sont pas pratiquants. Nous travaillons désormais avec deux programmes laïcs en Israël. Je dirais que c’est davantage juif que religieux. »

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi