L'étonnant rapprochement entre l'Arabie Saoudite et Israël

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'étonnant rapprochement entre l'Arabie Saoudite et Israël

Selon le journal britannique The Times, qui a cité dans son rapport des sources américaines et arabes, Israël et l’Arabie Saoudite auraient tenu des pourparlers pour établir des liens économiques.

Selon le rapport, cette initiative historique, si elle est mise en œuvre, pourrait constituer la première étape vers la normalisation des relations, en commençant par permettre aux entreprises israéliennes d'opérer dans le golfe Persique. Le journal a donné comme exemple la possibilité que la compagnie aérienne israélienne El Al soit autorisée à survoler l'espace aérien saoudien.

Le journal britannique a également estimé que la possibilité de resserrer les relations avec Israël expliquerait en partie la raison pour laquelle l'Arabie saoudite et ses alliés ont boycotté le Qatar dans le but de le forcer à cesser de soutenir le Hamas, ce qui semble produire des résultats.

Cependant, une source proche de la direction saoudienne a rejeté l'idée du rapprochement entre les deux pays, disant que cela reflétait uniquement le souhait de la Maison Blanche de montrer des résultats rapides, après que le président américain Donald Trump ait visité la région le mois dernier, en commençant par l'Arabie saoudite pour s’arrêter ensuite en Israël.

Le drapeau saoudien

Le drapeau saoudien

Le British Times a également noté que Jared Kushner, le gendre et conseiller de Trump, était très proche du fils du roi Salman, Mohammad bin Salman, Prince héritier saoudien et ministre de la Défense.

Tous deux auraient discuté d'une stratégie selon laquelle les états du Golfe amélioreraient leurs liens avec Israël en tant que prélude à un accord de paix avec les Palestiniens et à la reconnaissance totale d'Israël par le monde arabe.

Cela ne s'est pas bien passé avec les Palestiniens qui étaient furieux, craignant de normaliser les relations avec Israël et de se retrouver avec rien de plus qu'une vague promesse d'un futur Etat, selon le Times.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir a déclaré aux journalistes à Londres vendredi que l'Arabie saoudite travaillait sur une liste de plaintes contre le Qatar, qu'il présentera dans les plus brefs délais. Al-Jubeir a souligné que le document n'était pas écrit comme une liste de demandes, mais plutôt comme des «plaintes» auxquelles les Qataris doivent faire face.

Il a noté que l'Arabie saoudite coopérait avec le Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte dans la rédaction de la liste.

Al-Jubeir a ajouté que le Qatar devait cesser de soutenir les éléments radicaux et le terrorisme, affirmant qu'il s'agissait de demandes émanant du monde entier, et pas seulement des États du Golfe.

Pendant ce temps, l'agence de presse officielle de Bahreïn a annoncé lundi des enregistrements d'appels téléphoniques du conseiller du Qatar à un haut fonctionnaire dans l'un des mouvements d'opposition à Bahreïn, soutenu par l'Iran et défini par Bahreïn comme une organisation terroriste. L'agence de presse a affirmé que les pourparlers se sont déroulés alors que les manifestants ont tenu de violentes protestations envers l'opposition.

Source : Ynet

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi