Les PME sont le moteur de l'économie israélienne

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les PME sont le moteur de l'économie israélienne

Une tendance positive dans le domaine des prêts aux petites entreprises: Selon les nouvelles données publiées hier par l'Agence pour les petites et moyennes entreprises au sein du ministère de l'Economie, au cours des 5 dernières années le financement bancaire pour les petites entreprises a augmenté, tandis que celui pour les entreprises de plus de 100 employés a diminué.

Ces changements ont entraîné qu’en 2015,  le taux de crédit bancaire aux PME a dépassé pour la première fois que le taux du crédit bancaire des grandes entreprises: environ 227 milliards pour les petites et moyennes entreprises, et environ 218 milliards de dollars pour les grandes entreprises. Selon les données préliminaires, cette tendance a été maintenue en 2016.

Les PME sont le moteur de l'économie israélienne

Les PME sont le moteur de l'économie israélienne

« Le problème du crédit aux PME est le principal obstacle à leur installation et à leur croissance», a déclaré le ministre de l'Economie et de l'Industrie Eli Cohen. « Les petites et moyennes entreprises, contrairement aux grandes entreprises, ne reçoivent que très peu de crédit du secteur institutionnel (fonds de pension, compagnies d'assurance, par exemple) ou des sociétés de cartes de crédit. Par conséquent, les banques commerciales et les conditions qu'elles offrent ont un impact décisif sur le secteur des petites et moyennes entreprises, qui sont le moteur de croissance de l'économie israélienne. L’augmentation du crédit aux petites et moyennes entreprises est importante pour la croissance économique et nécessaire pour accroître la concurrence. »

Les données mentionnent également, entre autres, que le crédit aux PME des sociétés de cartes de crédit est d'environ 2,9 milliards de shekel, et représente 1,3% du total des crédits bancaires, qui se situe à 218 milliards.

« La tendance à l'amélioration est, en partie, le résultat des outils créés par l'État dans le secteur du crédit, comme les fonds garantis par l'État, qui ont amené les banques à comprendre que la fourniture de crédit pour les petites et moyennes entreprises portait ses fruits», a déclaré le directeur de l'Agence pour les petites et moyenne entreprises du Ministère de l'Economie, Ran Keviti.

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi