Les médias arabes accusent les Etats-Unis et Israël d'être à l'origine du coronavirus

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les médias arabes accusent les Etats-Unis et Israël d'être à l'origine du coronavirus

Les médias arabes accusent les Etats-Unis et Israël d'être à l'origine du coronavirus

Un rapport a affirmé que ce n'était pas un hasard si le coronavirus était largement absent des États-Unis et d'Israël.

De nombreux rapports dans la presse arabe ont accusé les États-Unis et Israël d'être à l'origine de la création et de la propagation du coronavirus mortel dans le cadre d'une guerre économique et psychologique contre la Chine, a rapporté le Middle East Media Research Institute ( MEMRI ).

Un rapport du quotidien saoudien Al-Watan a affirmé que ce n'était pas une coïncidence si le coronavirus était absent des États-Unis et d'Israël, bien que l'Amérique ait 12 cas confirmés au moment de la rédaction du présent document.

"Un virus" étonnant "a été découvert hier en Chine; demain il sera découvert en Égypte, mais il ne sera pas découvert aujourd'hui, demain ou après-demain aux États-Unis ou en Israël, ni dans des pays pauvres comme le Burundi ou les Iles Comores ", indique le rapport.

Il a également accusé les États-Unis et Israël d'être à l'origine d'autres épidémies au cours des dernières années en Chine et dans le monde arabe.

"Dès que l'Égypte a annoncé, il y a quelques années, qu'elle souhaitait ne plus dépendre de l'importation de la volaille et qu'elle ne dépendrait que de son propre élevage  et qu'elle exporterait même [de la volaille] à l'étranger - c'est-à-dire qu'elle n'avait plus besoin de volaille des États-Unis, de la France , soudainement  est apparu, le virus de la grippe aviaire ... dans le but de tuer le réveil économique de l'Égypte dans l'œuf ", indique le rapport.

"Même avant cela, la même chose a été faite en Chine ... quand en 2003 la Chine a annoncé qu'il disposait des plus grandes réserves en dollars du monde et les Américains ont introduit le cousin du coronavirus, le SRAS , en Chine. "

Début février, le quotidien syrien Al-Thawra a également affirmé que le coronavirus et d'autres épidémies faisaient partie d'une guerre américano-chinoise.

"D'Ebola, Zika, SRAS, grippe aviaire et grippe porcine, en passant par l'anthrax et la maladie de la vache folle jusqu'au [virus] corona - tous ces virus mortels ont été fabriqués par les États-Unis et menacent d'anéantir les peuples du monde", rapport allégué. "Les États-Unis ont transformé la guerre biologique en un nouveau type de guerre, au moyen duquel ils ont l'intention de changer les règles du jeu et de déplacer le conflit avec les peuples du monde loin de la voie conventionnelle.

Un reportage sur le site d'information égyptien Vetogate.com s'est encore appuyé sur cette théorie, précisant pourquoi Wuhan aurait été choisi comme épicentre de l'épidémie actuelle.

"Les usines américaines sont les premières à fabriquer tous les types de virus et de bactéries, du virus de la variole virulente et du virus de la peste bubonique à tous les virus que nous avons vus ces dernières années, comme la maladie de la vache folle et la grippe porcine", a déclaré le site. "Wuhan, la ville qui a maintenant été frappée par le virus corona, est une ville industrielle, mais c'est néanmoins la huitième ville la plus riche de Chine après Shanghai.'

"Guangzhou, Pékin, Tianjin et Hong Kong sont les principales villes du pays. La place de  Wuhan au bas de la liste des grandes villes de Chine  est ce qui en fait un lieu approprié pour un crime américain ...,car le niveau de soins de santé y est sûrement inférieur à celui des villes plus grandes et plus importantes. "

Le site d'actualités ajoute qu'il existe une motivation économique théorisée pour l'épidémie, car les cerveaux supposés derrière elle récolteront les milliards de dollars dépensés par la Chine pour les traitements d'urgence et les médicaments ", qui, soit dit en passant, seront fabriqués par une société israélienne . "

Plus de 37 000 personnes dans le monde ont été infectées par le coronavirus alors que l'épidémie continue de se propager. Le bilan actuel des morts est de plus de 800 personnes.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi