Les États-Unis ne changeront rien envers l’Iran

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Trump et Rohani

Washington a assuré mardi qu'il n'y aurait « aucun changement » dans sa politique envers l'Iran.

Une nouvelle qui devrait rassurer Israël. Hier, après l’annonce du président américain, qui s’est dit prêt à rencontrer son homologue iranien, un responsable diplomatique de la Maison blanche a assuré à son allié le plus fervent qu’il n’y aurait « aucun changement » dans la politique envers l’Iran.

Interrogé par un journaliste en conférence de presse, Donald Trump n’a émis d’objection à rencontrer Hassan Rohani, le chef du gouvernement iranien. « Je rencontrerai n'importe qui. Je crois en la diplomatie ... Il n'y a rien de mal à se rencontrer. Par contre, je ne sais pas si les Iraniens sont prêts pour une réunion. Ils ont du mal en ce moment », a t-il conclut.

Après l’annonce, aucune réaction n’a été faite pour l’instant de la part du gouvernement israélien. Ni du cabinet du Premier ministre ni du ministère des Affaires étrangères.

Malgré un « contact permanent » avec l’administration américaine, Israël ne l’entend tout de même pas de cette oreille et espère qu’une telle rencontre n’aura jamais lieu, selon un responsable.

C'est justement parce que l'Iran traverse une période difficile, que certains officiels Israéliens pensent qu'une réunion serait une erreur et une mauvaise chose pour l’État hébreu. « Les Iraniens sont sur le tapis en ce moment, a déclaré un officiel. Une condition pour que cette réunion ait lieu serait que l’Iran cesse toute menace envers son allié du Moyen-Orient, Israël. »

Mais pas tout le monde ne craint une réunion entre les deux hommes. L'ancien directeur général du ministère des Affaires étrangères, Dore Gold, a déclaré qu’une levée de sanctions dépendrait uniquement de la volonté de Donald Trump.

« Je pense que les États-Unis ont un programme très complet sur l'Iran », poursuit-il. Une telle rencontre obligerait les Iraniens à changer leur politique vis-à-vis de certains pays voisins, comme le retrait de leurs troupes en Syrie, qui est un danger pour Israël.

La Maison blanche a assuré à Israël que la politique envers l'Iran ne changera pas.

La Maison blanche a assuré à Israël que sa politique envers l'Iran ne changera pas.

Je ne pense pas que les États-Unis modifieraient fondamentalement leurs sanctions contre l'Iran, à moins qu’il ne fasse certaines concessions », a déclaré Gold, le président du Centre des affaires publiques de Jérusalem.

« C'est une décision américaine. Les États-Unis sont les gardiens des routes maritimes autour de la péninsule arabique, tant dans le golfe Persique que dans la mer Rouge. Ses navires sont menacés par les armes terrestres iraniennes et il a le droit d'employer tous les moyens à sa disposition pour faire face à la crise émergente dans ces eaux du Moyen-Orient.

S'il utilise un mélange de déploiement militaire et de diplomatique, ça peut fonctionner. Je suis certain que Trump sait ce qu'il fait », a t-il conclut.

L'ancien président américain, Barack Obama, avait levé les sanctions contre l’Iran et avait signé l'accord nucléaire en 2015. Dans son programme électoral, Donald Trump avait annoncé son retrait dans ces accords. Chose qu’il a faite en mai dernier.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi