Les chefs d'accusation contre Benjamin Netanyahu premier ministre d'Israël

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les chefs d'accusation contre Benjamin Netanyahu premier ministre d'Israël

Les chefs d'accusation contre  Benjamin Netanyahu:

Après des années d'enquête, le procureur général de son pays a inculpé Netanyahu dans trois affaires de corruption distinctes . Deux ont à voir avec le fait que Netanyahu s'achète une presse positive et le troisième allègue qu'il a reçu des cadeaux illégaux d'un riche donateur. La police israélienne les a numérotés: cas 1000, cas 2000 et cas 4000. (pour la 3000 - l'enquête a été abandonnée.)

Cas 1000:  Netanyahu est accusé d'avoir accepté des cadeaux illégaux du producteur hollywoodien Arnon Milchan, y compris des cigares cubains et du champagne rose.

Les dons ont totalisé environ 200 000 $. En retour, Netanyahu aurait aidé à obtenir un visa américain pour Milchan et soutenu une loi qui accorderait des allégements fiscaux au milliardaire s'il retournait en Israël.

Cas 2000:  Netanyahu est accusé de faire avancer une loi qui aurait fait du tort à un journal en échange d'une couverture positive d'un journal rival. En Israël, les deux principaux journaux sont Yediot Acharonot et Israel Hayom. Yediot est généralement anti-Netanyahu. Israel Hayom est presque toujours pro-Netanyahu - et c'est également gratuit, grâce au financement du magnat américain des casinos Sheldon Adelson.

Le cas 2000 allègue que Netanyahu a conclu cet accord avec l'éditeur de Yediot: Netanyahu soutiendrait une loi interdisant les quotidiens gratuits - ce qui nuirait à Israël Hayom. En retour, Yediot offrirait une couverture positive à Netanyahu.

Cas 4000: Netanyahu est accusé de soutenir une réglementation plus souple du géant des télécommunications israélien, Bezeq, en échange d'une couverture favorable d'un site d'informations que Bezeq possède, appelé Walla.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi