L’entreprenariat inclut dans les prochains cours à l’Université hébraïque de Jérusalem

Actualités, Culture, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L’entreprenariat inclut dans les prochains cours à l’Université hébraïque de Jérusalem

L’Université hébraïque de Jérusalem innove. Pour que tous ses étudiants soient capables d’entreprendre et de créer leurs startups, tous les élèves auront droit à des cours d’entreprenariat cette année.

Israël, une « nation de startups ». C’est tout naturellement que l’Université hébraïque de Jérusalem va, à partir de cette année, introduire des cours d’entreprenariat. Un programme qui vise à donner aux étudiants les connaissances théoriques dont ils ont besoin, ainsi que des conseils sur la meilleure façon d’obtenir un financement auprès des investisseurs.

Bien que cette matière soit déjà étudiée dans certains collèges et universités israéliens, l’Université hébraïque de Jérusalem souhaite toutefois que l’entreprenariat fasse partie du corps même de chaque filiale de son université, y compris pour les historiens, les ingénieurs et les philosophes.

« Notre vision est que chaque étudiant, dès le premier semestre de la première année, apprendra quelque chose sur l'innovation et le chemin à suivre pour commencer à entreprendre », a déclaré Amnon Dekel, le nouveau directeur du centre de l’innovation et d'entrepreneuriat de l'Université hébraïque de Jérusalem. « De nos jours, l’entreprenariat est fondamental, nous devons être innovant et entrepreneur. »

Amnon Dekel est à la tête de ce projet.

Amnon Dekel est à la tête de ce projet.

Nommé à ce poste en juillet, Amnon Dekel dirigera la section à l'Université hébraïque dans la capitale d’Israël. Pour lui, tous les ingrédients sont réunis pour que le projet aboutisse. « L’Université hébraïque avait peut-être une image d’un environnement ancien et non progressif », a t-il déclaré. « J'ai rencontré nos chercheurs. Ils sont avides de collaborer, ils veulent créer plus de startups et diffuser les technologies dans le monde ».

L'université prévoit de renforcer son programme avec un apprentissage par projet, y compris des cours et des ateliers pour entrepreneurs. Les étudiants qui ont développé une idée et qui veulent la faire progresser, dans n'importe quel domaine, seront encouragés à participer à des programmes d'accélération et pourront également obtenir un financement universitaire pour leurs initiatives. Le plus haut niveau verra les étudiants-entrepreneurs créer des entreprises au sein de l’université et les amener ensuite sur le marché.
« Nous prévoyons de créer un fonds spécial pour les étudiants », a déclaré Dekel. « L'idée est d'encourager les étudiants à passer de projets à produit. »

Le succès sera mesuré par le nombre de startups générées par l'université. « Les universités doivent garder une longueur d’avance », a t-il déclaré. L'industrie de la technologie évoluant si rapidement, il est nécessaire de procéder à des « discussions croisées » entre la formation professionnelle et les études universitaires.

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi