Le temps des cerises dans le Negev, du rêve à la réalité !

Actualités, communication, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
cerisiers

(Source Kkl, Jpost)
La forêt de Yatir n’est pas naturelle,elle se trouve dans le désert du Néguev. C’est une forêt dite : « plantée ».

Il y a encore peu, les bonnes cerises d’Israël venaient toutes du Nord d’Israël, du plateau du Golan. Aujourd’hui, La forêt de Yatir, créée ex-nihilo, donne elle aussi de savoureuses cerises.

Tout à commencé en 1966, quand un homme décide d’utiliser des arbres pour faire reculer le désert, à l’époque, les plus grands experts lui prédisent un échec total.
Loin d’être ralenti par ces prédictions, Yosef Weitz , affectueusement surnommé « le père des forêts », poursuit son combat.Aujourd’hui, à peine 40 ans plus tard, « sa » forêt a totalement transformé cette aride terre du nord du Néguev.

La forêt de Yatir s’étend sur une superficie d’environ 7500 hectares et comprend plus de quatre millions d'arbres.

Des conifères, des arbres feuillus, des vignes et des cerisiers.

C’est en l’honneur de ces derniers qu’a été créé le premier « Cherry Day Festival ».

Nachschon Afik, un guide du KKL qui est également un des initiateurs de ce festival avec l’office du Tourisme Yatir, nous dit que:

« Notre amour de la forêt de Yatir, nous a donné l’idée de créer une fête des cerises. Nous voulions attirer les gens vers ce site merveilleux et des milliers de visiteurs (beaucoup plus que nous le pensions) ont répondu présents."

La forêt de Yatir est située sur le versant sud du mont Hébron, au nord-est de Beersheba.

C’est d’ailleurs une habitante de cette ville,  Shahar Sharik, venue avec son mari et son enfant qui témoigne: « C’est un endroit délicieux, une expérience merveilleuse pour les enfants, mais aussi pour nous, les parents ».

De nombreuses activités ont été prévues pour les enfants et les adultes partout dans la forêt, comme par exemple: visites d’œuvres d'art, promenades à poney, fabrication de confitures de cerises, création de médaillons en forme de cerises, et bien d'autres activités très agréables.

Encouragés par un tel succès, les organisateurs espèrent maintenant transformer la « Fête de la cerise » en un événement annuel, qui attirera un grand nombre de visiteurs voulant profiter du paysage et des fruits que cette forêt unique nous offre.

David BRISSET.


Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi