Le sommet mondial de la gueoula rassemble des dirigeants du monde juif

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
CHANSON DE LA RÉDEMPTION
Le Sommet mondial sur la geula organisé par Shifra Hendrie réunit des dirigeants de tous les horizons du monde juif pour discuter de rien de moins que «la geula».

CHANSON DE LA DÉLIVRANCE

Le Sommet mondial sur la Gueoula ou sortie de l'exil en français, organisé par Shifra Hendrie réunit des dirigeants de tous les horizons du monde juif pour discuter de rien de moins que «la Gueoula » 

Shifra Hendrie est une femme de bon sens. Il suffit de parler avec elle quelques instants pour être frappée par son élan contagieux et sa sincérité.

Shifra Hendrie a grandi dans le Minnesota aux Etats-Unis et s'est installée dans l'épicentre de Chabad à Crown Heights, à Brooklyn, en 1979, centre des Loubavitch .

Elle s'est mariée et a approfondi ses connaissances en étudiant le chabad Hassidisme au cours des années qui ont suivi .son mariage

Son troisième enfant, a été victime d'une faute professionnelle, il  été étranglé par le cordon ombilical et décédera tragiquement à l'âge de six mois. 

Au cours de cette période difficile, le Rabbi de Loubavitch, le rabbin Menachem Mendel Schneerson, a soudainement annoncé qu'il avait tout fait pour amener le Messie et que tout ce qu'il pouvait faire était à présent de céder sa place, son rôle.

«Lorsque j'ai entendu cela, j'étais très sensibilisée avec ce qui se passait avec mon bébé», se souvient Shifra Hendrie. «Je suis maintenant sûr que son âme, celle de mon bébé, est descendue pour me pousser".

«Entendre ces mots, pour moi, a été un déclic qui ont pris du temps a bouleversé ma vision du monde.

C'est cela, ça a changé ma vision du monde de façon permanente. Je pensais que je n'avais aucun pouvoir et que je ne pouvais rien faire et je continuais à attendre que tout le monde se lève et apporte Moshiah [le Messie] - et personne ne le faisait parce que tout le monde attendait comme moi.
J'ai compris que cela pourrait arriver cette nuit-là, à condition de ne pas nous endormir.

«Il m'a fallu quelques jours pour commencer à bouger, personne ne semblait y prêter attention et ne faisait rien. Je ne savais pas que je deviendrais un leader et que j'avais cette capacité en moi."

«Après ce traumatisme avec mon bébé, cela m'a ouvert l'esprit.
D'une façon ou d'une autre, les choses ont conspiré sur le plan spirituel pour vraiment me secouer, me réveiller. J'ai réalisé que je pouvais pousser les gens pour qu'ils fassent des choses, et cela m'a renforcé, chaque jour un peu plus »

Shifra Hendrie a organisé un groupe de dirigeants de Chabad au sein de ce que l'on appelait le Comité Moshiah, afin de diffuser et de faire connaître le temps de la gueula, le temps de rédemption. Elle se veut être celle qui fait avancer les choses.

Shifra Hendrie lisait et apprenait des discussions que le Rabbi de Loubavitch donnait à chaque chabbat, qui étaient ensuite dactylographiées pour la semaine suivante. Sa tendance à prendre ses paroles au sens littéral a était une force puissante dans son entreprise

"Si le Rabbi a dit qu'il avait fait tout ce qu'il pouvait et que maintenant c'était à notre tour, je pensais que cela signifie que nous pouvons le faire, cela signifie que nous pouvons mettre fin à la mort, personne ne devrait plus jamais souffrir et tout ce que nous avons à faire est de déterminer comment" précise Shifra Hendrie.

«Je ne peux même pas décrire à quel point ma vie a changé.
Je prenais la shiha de la semaine, le discours hebdomadaire du Rabbi, imprimé et j'allais m'asseoir avec deux amies pour le disséquer.
Je chercherais les instructions littérales pour amener la gueula, la liberté, puis j'essayais de les mettre en œuvre. Une fois que les personnes étaient initiées à la compréhension du discours  elles étaient prêtes à le faire. "

Shifra Hendrie explique qu'après avoir perdu son bébé de manière aussi cruelle, la barrière entre les mondes s'est élevée, ce qui lui a  permis d'accéder à un niveau de perception différent. Des choses qui normalement ne semblent pas réelles ont commencé à sembler bien réelles. 

Pendant onze mois elle a suivi tous les  discours du Rabbi-Loubavitch, ces discours qui ont ravivé son âme jusqu’à l'accident vasculaire cérébral du Rabbi, qui l’a rendu incapable de parler.

C'est à ce moment là que Shifra Hendrie a lancé son attaque, pensant que la gueula, la fin de l'exil était vraiment à deux doigts. Puis, le 12 juin 1994, le Rabbi est mort. 

"La ferveur de Moshiah, Messie, avait atteint son paroxysme, sa mort a été un réel traumatisme pour ses millions de fidèles", explique Shifra Hendrie.

Shifra Hendrie et sa famille ont déménagé dans le New Jersey, où la vie était un peu plus calme. Elle a commencé à étudier le coaching et la guérison énergétique.

Elle a ensuite créé un atelier avec un couple d'amis appelé l'atelier de Gueula, qui intégrait certains enseignements du Rabbi de Loubavitch. 

Shifra Hendrie a décidé de les mettre en ligne et l'a transformé en un atelier plus vaste appelé Turning Walls Into Doorways, destiné à un public mixte, juif et non juif. À la même période elle a commencé à enseigner à Chabad Hassidut (hassidisme).

En 2009, une femme de la liste de diffusion d'ateliers de Shifra Hendrie l'a contactée au sujet d'un cours sur de comment gérer des conférences en ligne, des sommets avec des intervenants.

Shifra Hendrie était réticente au début, parce que l'atelier était hors de prix, mais la femme continua de la poursuivre avec la même intensité obstinée que  Shifra Hendrie pour son propre atelier

«Elle m'a promis la lune», déclare Shifra  Hendrie. «Je n'avais pas l'argent, mais j'ai finalement accepté et mis sur une carte de crédit avec la promesse que je suivrais tout ce qu'elle disait, peu importe la peur.

«J'ai réalisé ma première conférence en ligne j'ai eu  quelques noms célèbres dans le monde de la guérison.
À partir de là, j'ai découvert que je pouvais interviewer des gens très importants grâce à ma popularité, j'ai eu beaucoup de retours positifs grâce à cet atelier.

«Ma liste de contacts et mes réseaux ont commencé à se construire, à devenir importants.
J'ai même interviewé un astronaute qui a atterri sur la lune; le gars qui a écrit la prophétie Célestine (lire la prophétie des Andes)

Ma liste était assez grande, et c'est ainsi que je me suis connectée et que j'utilisais la méthode et technologie new age pour rendre le hassidut, l'enseignement du Rabbi de Loubavitch plus accessible pour beaucoup de personnes dans le monde.

Pendant tout ce travail ,ma façon de voir les choses change progressivement.
Je lis dans une siha, discours du Rabbi, qu'il est temps de faire des miracles selon nos capacités suivant notre nature et je pense que la guérison et l'énergie sont des miracles que nous pouvons réaliser tout comme la technologie. »

Entre 2010 et 2014, Shifra Hendrie réalise deux conférences en ligne par an. En 2012, elle et sa famille font leur aliya et se sont installées à Jérusalem, où elles vivent encore aujourd'hui.
Finalement, le marché des téléconférences en ligne est devenu inondé et Shifra Hendrie a compris que ce n'était plus un moyen de réussir.

En février dernier, les bases ont été plantées pour que Shifra Hendrie lance ce qui deviendra le Sommet mondial de Gueula.

Geula Gathering de Rivka Malka Pearlman, un mouvement mondial de femmes créant des rassemblements de prières et de chants, qui a galvanisé environ 24 000 femmes au total, a touché de nombreux segments du monde juif. Shifra Hendrie a était ému du résultat

«Le rassemblement de Gueula a réveillé mon énergie en sommeil et j'ai vu la possibilité de réaliser une conférence au sommet», ajoute-t-elle.
Shifra Hendrie est à l'origine des sommets quelle a fait jusqu'en 2014 avec certains orateurs laïques qui lui ont toujours accepté d'être ses invités.

Mais après avoir approché quelques personnes et franchi des obstacles pour diverses raisons, elle a compris qu'il était temps d'organiser un sommet avec des dirigeants du monde juif: des professeurs de hassidut et divers dirigeants juifs.

C'est ainsi qu'est né le Sommet mondial de la Gueula, qui réunissait des orateurs tels que le rabbin Yisroel Goldstein, le rabbin Simon Jacobson, le rabbin Daniel Lapin, le rabbin Avraham Trugman, le Dr Rivkah Lambert Adler, le rabbin David Aaron et Rivka Malka Perlman. 

Ce sommet, propose des appels en vidéo (également disponibles sous forme d’enregistrements audio) sur divers sujets et perspectives concernant la gueula c'est comme un Who's Who du monde juif.
Shifra Hendrie offre les enregistrements gratuitement pour une période limitée, car ils sont partagés en direct jusqu'au 18 juillet. Les téléchargements sont également disponibles à l'achat.

«Le monde est de plus en plus mûr et prêt à tomber de l’arbre dans la conscience divine de la gueula», précise Shifra Hendrie. «Je vois que cela a sa vie propre, autonome, mais en même temps, je veux faire tout ce que je peux pour que de plus en plus de gens aient la possibilité de faire partie de cela.»

Organiser le sommet a été une réussite. un projet immense, collectif, mais heureusement, Shifra Hendrie a une équipe d'amis qui l'aident, y compris le peintre basé à Jérusalem, Ma'ayan Kossoff-Steinberg, qui est responsable de tous les graphiques du Sommet. 
«Je pense que Hachem soutient totalement cela», partage Shifra Hendrie.

«Le Rabbi dit que la première étape de la gueula n’est pas le moment où il y aura la paix dans le monde, où tout le monde servira Dieu et qu’il n’y aura plus de guerres ni de mort, mais au moment où nous sommes censés faire les derniers préparatifs pour cette étape ultime."

«Ces préparatifs consistent à changer de sujet de connexion: nous sommes au-delà des lois de la nature et nous nous associons à Hachem pour utiliser le monde comme matière première pour co-créer la vision divine. Je nous vois avancer dans cette direction.

«Le Rabbi dit que lorsque vous effectuez ce changement, nous n’aurons pas à chercher les navires, ils nous viendront d’en haut. C'est ce que je ressens, même si c'est vraiment difficile. «Ce sommet présente la gueula à travers une variété de perspectives de manière réellement transformatrice, dans un langage enraciné et accessible. La Gueula et la Torah sont pour tout le monde.

Ma mission est d'aider les gens à comprendre ce qui se passe, que cela fait partie d'une vision divine et que l'histoire ne se répète plus; nous sommes en train de filer dans quelque chose de complètement nouveau.

«Tout le monde a un objectif essentiel pour ce développement. Parfois, nous faisons un pas en avant de manière linéaire et d'autres fois, nous prenons un engagement plus ambitieux que  nous ne serons pas prêts à tenir.

J'ai passé beaucoup de temps dans ma vie à attendre d'être prête à faire ce que je veux vraiment faire. N'attendez pas d'être prêts, engagez vous et vous serez prêts.

C'est plutôt comme si vous deviez vous engager d'abord sinon rien ne peut se produire, rien ne peut se transformer en vous sans cet engagement.C'est exactement ce qui m'est arrivé. NAASE VNISMAH, faire d'abord et comprendre après  »

Shifra Hendrie propose le Sommet mondial de Geula sur une plate-forme en ligne qu'elle a lancée il y a quelques années, appelée Gate of Unity, porte de l'Unité

Sa vision de la Porte de l’Unité est qu’elle soit une marque mondialement connue qui apporte la conscience divine par le biais de la Torah, de la Kabbale et du hassidut à des personnes de tous les horizons à travers le monde, de manière à faire prendre conscience de la réalité du développement de la gueula. et leur donne l’espoir d’activer leur objectif. Ainsi, le sommet, à certains égards, n'est que le début. Il n'est qu'une prise de conscience collective.

Lorsqu'on lui a posé des questions sur ses moments forts jusqu'à présent, Shifra Hendrie est naturellement perdue face à tous les moments marquants de son aventure.

Cependant, Shifra Hendrie raconte que son entrevue avec Sarah Yehudit Schneider, professeure de Kabbalah à Jérusalem et écrivain, son livre «Le paradoxe de la conscience de Geula», a était particulièrement inspirant pour elle.

«Je l'avais déjà interviewée et j'avais lu certains de ses livres, mais je n'ai pas vu son énergie avant cette interview. J'ai vu la joie, l'amour, l'humilité et l'infini émaner de son visage, en conversation vidéo avec elle. "

La réalité d'une dimension plus profonde était à l'avant-plan - vous pouviez la ressentir. Elle m'a vraiment aidée à rassembler les pièces manquantes sur ce qui se déroule dans le processus de la gueula. "

Parmi les autres sujets abordés au sommet, citons" Les relations divines: comment créer une intimité grâce à la connexion avec votre âme , le soi " Secrets of the Messianic Age.

”Si la rédemption est une conscience globale, englobante et supérieure, le sommet accomplit certainement un travail extraordinaire en couvrant les nombreuses facettes différentes de ce sujet extrêmement important."

«Lorsque je me suis impliquée pour la première fois dans le mouvement Moshiah vers 1991, personne n’était vraiment intéressée», déclare Hendrie.

«Maintenant, Hachem a fait avancer le monde et presque tout le monde sait que quelque chose d'inattendu se produit. Certaines personnes pourraient blâmer Trump ou se plaindre d'une vie chère, du terrorisme etc... mais beaucoup de gens de religions et de confessions différentes ont le sentiment que nous entrons dans les temps promis, peu importe ce que cela signifie pour chacun d'eux. 

«Le monde a beaucoup de questions et la Torah a les réponses. Gueula n'est pas seulement la venue de Moshiah. C’est ça, mais c’est aussi une transformation personnelle, interne, spirituelle et émotionnelle. Plus j'avance dans ce domaine, plus il me semble que les changements de paradigme qui nous laissent voir la vie de manière plus spirituelle font partie de ce processus. "
Pour en savoir plus sur le sommet et / ou accéder aux interviews, visitez le site: 
www.globalgeulasummit.com

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi