Le Liban est en deuil, Israël propose son aide -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Catastrophe au Liban Israël propose son aide

Les dégâts énormes faisant suite à la violente explosion qui a eu lieu hier soir (mardi) à Beyrouth, éclairent de la terrible catastrophe qui a frappé la capitale libanaise.

Les responsables du pays rapportent ce matin environ 78 morts et plus de 3 900 blessés. Le président américain Donald Trump a déclaré lors d'une conférence de presse que
"c'est une attaque horrible".

Selon certains médias libanais, l'explosion a été causée par la flambée de 2 700 tonnes de nitrate d'ammonium stocké dans un entrepôt du port de Beyrouth. La vidéo publiée ce matin montre comment ces matières dangereuses ont été stockées  et ce sur une longue période. La photo montre la situation de maintenance lamentable des matériaux, ce qui indique la possibilité que le matériau se soit désintégré et soit devenu mortel.

Les déclarations du Liban

Le président des États-Unis a évoqué lors d'une conférence de presse la violente explosion qui a secoué Beyrouth. "J'ai rencontré certains de nos généraux et ils pensent que ce n'est pas seulement une explosion, c'est une attaque, une sorte de bombe", a déclaré Trump.

Cependant, les responsables libanais ont nié les allégations dans un communiqué publié vendredi déclarant que "des allégations similaires et sans fondement concernant les renseignements de la Russie  ont été faites plus d'une fois.

Compte tenu des lourds dégâts et du grand nombre de victimes, de nombreux pays du monde - y compris Israël - n’ont pas tardé à offrir leur aide à un pays confronté à l’un des événements les plus difficiles de son histoire. Le Premier ministre libanais a déclaré l'état d'urgence dans le pays.

Une déclaration conjointe du ministre de la Défense Bnei Gantz et du ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi a déclaré qu '"Israël s'est approché du Liban par le biais de la sécurité internationale et de facteurs politiques et a offert au gouvernement libanais une assistance médicale humanitaire".

Ceci en dépit du fait que la semaine dernière seulement, une tentative des agents du Hezbollah de frapper un avant-poste israélien près de la frontière a été contrecarrée, et Israël a précisé que le gouvernement libanais est responsable de tout ce qui se passe sur son territoire.

Pendant ce temps, l'armée israélienne a informé la direction du centre médical de Ziv que le personnel de l'ONU blessé dans l'explosion pourrait arriver pour recevoir des soins à l'hôpital.
Si les membres de l'organisation viennent en Israël, ils seront admis par le passage de Rosh Hanikra. Les blessés sont également soignés au centre médical Galilee de Nahariya.

La direction du centre médical de Sheba, a contacté le ministère de la Défense et le ministère de la Santé et ont proposé de fournir une assistance médicale aux blessés:

«Le centre possède une vaste expérience dans la direction de missions humanitaires à travers le monde et le traitement des zones sinistrées. Le directeur du centre médical, le professeur Yitzhak Kreis, a ajouté: "Il est de notre devoir d'aider tous ceux qui ont certainement besoin et particulièrement nos voisins. Nous sommes préparés et prêts pour toute tâche qui nous est confiée."

D'autres pays de la région ont offert leur aide au Liban. Le ministre iranien des Affaires étrangères Jawad Zarif a écrit sur Twitter: "Nous sommes prêts à aider de quelque manière que ce soit";

Amir Qatar a ordonné d'envoyer des médicaments et du personnel au Liban pour y installer des hôpitaux de campagne L'Arabie saoudite a annoncé qu'elle suivait avec une grande inquiétude les conséquences de l'explosion et exprime son soutien au Liban; Et le chef de l'organisation terroriste Hamas, Ismail Haniyeh, s'est entretenu par téléphone avec le président et le premier ministre libanais et a adressé ses condoléances au peuple libanais.

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi