Le Kotel est en territoire palestinien selon l'administration américaine

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le Kotel est en territoire palestinien selon l'administration américaine

Selon les rapports précédant la visite du président américain en Israël, un responsable américain a déclaré que le Mur Occidental n'était pas en territoire israélien et faisait partie de la «Cisjordanie», causant une tension palpable.

Les équipes américaines et israéliennes ont visité le site sacré dimanche avant la visite de Trump la semaine prochaine.

Des sources proches du Premier ministre ont demandé que Netanyahou et une équipe de télévision israélienne accompagnent Trump au Kotel Hamaaravi, mais les Américains ont refusé, affirmant que c'était une visite privée.

Deux fonctionnaires du consulat américain à Jérusalem ont discuté brièvement avec l'équipe israélienne en leur disant entre autres: «Nous vous demandons de partir et nous devons être laissés seuls. Les responsables israéliens ne peuvent pas être ici, ce n'est pas votre territoire, C'est la Cisjordanie. C'est une visite privée du Président et n'a rien à voir avec vous. Ce n'est pas votre affaire. "

Y aurait-il de l'eau dans le gaz?

Y aurait-il de l'eau dans le gaz?

Choqués, les membres de l'équipe israélienne ont répondu aux Américains: "Ceci est tout à fait inacceptable, et nous rejetons ces déclarations. C'est un lieu saint sous la souveraineté israélienne".

Un fonctionnaire israélien a déclaré à Channel 2 que l'État juif était "convaincu que cette déclaration contredisait la politique du président Trump exprimée dans son opposition féroce à la dernière résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies".

Il a été signalé qu'Israël avait demandé des éclaircissements directs à l'administration américaine sur cette question.

La Maison Blanche a par la suite déclaré que les déclarations signalées par un fonctionnaire de l'administration de Trump rejetant la revendication d'Israël au Mur occidental étaient "non autorisées" et ne représentaient pas l'opinion du président Donald Trump.

"Les commentaires sur le Kotel n'étaient pas autorisés à être communiqués et ils ne représentent pas la position des États-Unis et certainement pas celle du président".

Trump avait déclaré lors de sa campagne qu'il déplacerait l'ambassade américaine à Jérusalem, ce qui reconnaîtrait effectivement la ville comme la capitale d'Israël. Il s'est retiré de cette promesse et mais envisage toujours le déménagement de l'ambassade.

Source : Jta.org - Arutz 7 - Ynet

Vos réactions

  1. ingrid.anderhuber@yahoo.fr'Ingrid Israël Anderhuber

    Les Américains n’ont pas à s’immiscer dans la vie politique d’Israël comme ils le font actuellement. C’est de l’ingérence, d’autant plus qu’ils ne connaissent rien à l’histoire d’Israël.
    Que les Américains s’occupent de rendre leurs territoires aux Indiens, autochtones de l’Amérique, qu’ils maintiennent dans des réserves comme des chiens. Parce que, si on peut reprocher à quelqu’un d’avoir pris des terres, et d’occuper un pays qui n’est pas le sien, c’est bien aux Américains. Donc les Américains n’ont pas de leçon à donner aux Israéliens car les Israélien n’occupent pas des territoires étrangers, ils vivent tout simplement dans leur pays, sur leur terre, pour laquelle beaucoup ont donné leur vie, notamment après la deuxième guerre mondiale.
    Par contre, les Israéliens ont accepté de partager leur pays avec des étrangers, a fortiori les Palestiniens, en leur donnant des territoires, ce que Dieu ne leur a jamais dit de faire ! Alors que les Palestiniens s’estiment heureux de ce qu’ils ont obtenu et que les Américains restent en dehors de toutes ces questions de politique interne.

    Et que le gouvernement israélien apprenne à mettre un mors aux lèvres de tous ses membres, et de tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, gère le pays, afin qu’on n’entende plus de telles inepties ! Trop d’informations filtrent, trop de langues distillent du venin et empoisonnent tout le monde.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi