L'armée israélienne a reconnu avoir tué par erreur un membre du Hamas

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des hommes palestiniens pleurent près du corps du combattant du Hamas Mahmoud al-Adham, abattu par les forces israéliennes à la frontière avec la bande de Gaza, le 11 juillet 2019. (Hassan Jedi / Flash90)

L'armée israélienne a reconnu jeudi avoir tué par erreur un membre du Hamas à la frontière avec Gaza.

Les soldats israéliens ont tué Mahmoud al-Adham, un membre des forces de sécurité du Hamas âgé de 28 ans, alors qu'il tirait sur un groupe d'hommes palestiniens approchant de la barrière de la frontière ce matin-là. Les forces de défense israéliennes ont reconnu trop tard qu'Al-Adham essayait d'empêcher les jeunes Palestiniens de percer la barrière plutôt que de les rejoindre.

"Nous ne permettrons pas que ces coups de feu se passent sans une réponse, et Israël paiera pour ses actes", a menacé le Hamas dans un communiqué, a rapporté Ynet .

L’admission de l’erreur est inhabituelle et constitue probablement un effort pour prévenir davantage de violence.

L'armée israélienne a confirmé à Haaretz que ses soldats avaient ouvert le feu sur des Palestiniens armés se trouvant à la frontière au nord de Gaza pour les chasser, mais elle a d'abord affirmé ne pas avoir été informée de la mort de quelqu'un. Le ministère de la Santé de Gaza a confirmé la mort d'al-Adham.

L'incident à la frontière survient à un moment de calme relatif après plusieurs semaines d'incendies provoqués par des ballons incendiaires lancés par des manifestants de Gaza vers Israël.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi