L'Arabie Saoudite envisage-t-elle un rapprochement avec l'Etat juif?

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'Arabie Saoudite envisage-t-elle un rapprochement avec l'Etat juif?

Un journal libanais affirme que le ministère saoudien des Affaires étrangères demande au prince héritier de normaliser ses relations avec l'Etat juif.

Selon un rapport publié mardi par un journal libanais, le gouvernement saoudien envisage une normalisation possible des relations avec Israël en amont d’un programme de paix au Moyen-Orient prévu par l'administration Trump visant non seulement à obtenir un accord de statut final entre Israël et l'Autorité palestinienne, mais conduisant à la reconnaissance de l'Etat juif par le monde arabe plus large.

Le journal libanais Al-Akhbar a publié le contenu d'une lettre qui, selon lui, a été envoyée par le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, au ministre de la Défense et au prince héritier du royaume, Mohammad bin Salman.

Dans la lettre, Adel al-Jubeir exhorte le prince héritier à accepter les efforts de l'administration Trump pour normaliser les relations entre Israël et le monde arabe, en énumérant les avantages potentiels d'un tel changement spectaculaire dans la politique saoudienne.

Alors qu'al-Jubeir reconnaît que la démarche serait initialement rejetée par une grande partie du monde arabe, elle aurait des avantages à long terme.

Mohammad bin Salman

Mohammad bin Salman

Le prince héritier saoudien serait derrière une série de réformes visant à moderniser l'économie de son royaume et à gagner la faveur des gouvernements occidentaux.

En septembre, le gouvernement saoudien a annoncé qu'il lèverait en 2018 l'interdiction faite aux femmes de conduire.

Plus tôt ce mois-ci, les autorités ont arrêté des douzaines de hauts fonctionnaires et de membres de la famille royale saoudienne pour corruption. Considérant les liens entretenus par certains suspects avec les mouvements islamistes radicaux, certains observateurs ont suggéré que ces arrestations faisaient partie d'une répression menée par le prince héritier Mohammad contre des partisans terroristes au sein du gouvernement, tandis que The Economic Times citait des affirmations selon lesquelles les arrestations devaient empêcher un coup d'Etat planifié par les opposants aux réformes de Mohammad.

Certains dans le monde arabe restent sceptiques sur le rapport Al-Akhbar, notant toutefois que le journal a montré une tendance pro-Hezbollah dans le passé. Channel 10 a cité des sources anonymes dans le monde arabe qui ont suggéré que le rapport Al-Akhbar pourrait être un stratagème pour nuire à l'Arabie Saoudite et profiter à l'un de ses principaux rivaux régionaux, le mouvement Hezbollah soutenu par l'Iran.

L'Arabie saoudite a récemment déclaré la guerre au Hezbollah, qualifiant le groupe terroriste chiite de "parti de Satan". Les dirigeants du Hezbollah ont déclaré publiquement que le royaume sunnite était en collusion avec Israël contre le groupe terroriste libanais.

Source : Arutz 7

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi