l'application israélienne Hatsilou qui aide à retrouver les enfants perdus

Actualités, Alyah Story, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
pour retrouver ses enfants dans un centre commercial en Israël

L'application Hatsilu, aide à retrouver les enfants perdus

Chaque jour, environ 150 personnes "disparaissent" parmi les membres d'une même famille, l'application israélienne Hatsilou (aidez-moi, en hébreu) a été créée uniquement dans le but de les retrouver de façon simple et évidente.

Un enfant perdu dans un centre commercial, une photo et hop à télécharger dans l'application, le match se fait si les parents ont eu l'excellente idée de télécharger également l'application.

Ainsi, les  passants peuvent prendre des photos des personnes qui semblent perdues, comme un enfant qui pleure, une femme égarée et leur photo apparaîtra directement aux membres de la famille concernée.

"C'est une entreprise sociale, nous avons déjà aidé un mère à retrouver son fils de quatre ans perdu dans le centre commercial", précisé l'entrepreneur Asaf Bar.

Après l'histoire troublante de l' enfant de six ans qui a quitté l'appartement sans que personne ne s'en aperçoive et a été porté disparu pendant plusieurs heures, l'application Hatsilou ils'avère être une solution technologique,  développée par l'Israélien Assaf Bar.

"C'est une entreprise sociale qui reste en collaboration avec de nombreux PDG et amis du monde du logiciel", a déclaré Bar dans une interview.

Nous avons étudié la question et constaté qu’il y avait près de 150 événements similaires chaque jour, disparition d'enfants, de personnes vulnérables, âgées.

Bar révèle raconte comment l'application a réussi à réunir un enfant perdu avec sa mère. "Il y a environ une semaine, un homme est sorti du centre commercial pour voir un enfant de quatre ans pleurer et appeler sa mère. Il l'a photographiée sur l'application - et le message est parvenu à la mère du garçon, qui l'avait installée un mois plus tôt", a-t-il déclaré.

Selon Bar, l'application concerne non seulement les enfants, mais également les patients atteints de démence et les personnes handicapées susceptibles de disparaître, sans que leurs proches aient la moindre idée de l'endroit où ils se sont rendus. L'application est gratuite à télécharger. "Jusqu'à présent, 15 000 personnes se sont inscrites à l'application, et plus le succès sera grand, plus elle aura de succès", a conclu Barr.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi