L'antisémitisme s'intensifie à New-York et dans tout le pays

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des manifestants à New York dans le cadre de la campagne «Dites non à la haine» dans le monde entier pour lutter contre les antisémites.

L'ANTISÉMITISME À NEW YORK
Un jeune Juif a été traité de sale juif et a été frappé à la tête avec une ceinture avec un boucle de métal.

Alors que le Chabath touchait à sa fin le samedi 31 août, un Juif de 45 ans a été agressé à Brooklyn dans ce qui aurait été la troisième attaque antisémite à New York en une semaine.

Lors de la dernière attaque, la victime a rapporté que deux hommes buvant devant une synagogue de Midwood près de l'avenue J et de la 15e Rue Est l'ont insulté avec des insultes anti-juives, l'un d'eux l'ayant frappé au visage avec sa ceinture et le renversant. Il a été soigné pour des coupures au visage et à la tête.

Dov Hikind, membre de l'Assemblée de l'État de New York, a envoyé un tweet après l'attaque, dans un appel direct au maire Bill de Blasio. "Nous ne voulons plus de Juifs vivant dans la peur en Amérique et encore moins à New York !"

Mardi dernier, un hassid de 64 ans a été battu par un jeune homme avec une brique dans un parc de Crown Heights, lui arrachant deux dents et lui cassant le nez.

Deux jours plus tard, dans le même quartier où se trouve le quartier général de Chabad, un autre juif orthodoxe a été  blessé aux yeux par assaillant qui a  lancé des pierres sur son camion.

Le mois dernier, la police a arrêté un homme de 39 ans, identifié comme étant citoyen du Kenya, pour avoir aspergé un Juif d'une bombe lacrymogène dans Crown Heights, après avoir crié : "Vous, les Juifs, Hitler, vous auriez dû finir."

New York commence à ressembler à la Pologne il y a 80 ans, et des mesures doivent être prises pour mettre fin à ces crimes haineux.

La police de New York a annoncé qu'elle intensifierait ses patrouilles en réponse aux attentats, mais ce n'est manifestement pas suffisant.

Après les dernières attaques, le nouveau Bureau pour la prévention des crimes haineux de la ville de New York a ouvert ses portes plusieurs mois avant la date prévue, ce qui montre que les incidents suscitent certaines inquiétudes.

Le conseiller municipal de New York, Chaim Deutsch, qui préside le caucus juif du conseil municipal, s'est félicité de l'ouverture du bureau de prévention des crimes haineux et a appelé à une formation plus poussée pour contrer ces attaques.

"C'est très inquiétant et très troublant pour moi ", a déclaré Deutsch.  Deutsch a déclaré qu'il était essentiel d'accroître la présence policière dans les lieux publics.

"Avoir des agents dans les rues, c'est préventif, dit-il. "Il est important d'avoir de la visibilité pour prévenir de tels incidents."

Les autorités locales doivent prendre des mesures plus sévères pour lutter contre les attaques antisémites et les membres de la communauté juive doivent mieux se protéger.

Peut-être qu'Israël, avec son énorme connaissance dans le domaine de la sécurité, peut jouer un rôle pour les aider. Des patrouilles et des gardes de sécurité supplémentaires devraient être déployés dans toute la région métropolitaine de New York, qui abrite environ 1,5 million de Juifs. Nous avons déjà vu à Pittsburgh et à Poway ce qui peut arriver.

Selon la police de New York, quelque 150 crimes haineux ont été commis contre des Juifs cette année, allant d'agressions à des graffitis antisémites, soit presque le double du chiffre de l'année précédente.

"Nous ne tolérerons pas la haine ou la violence contre notre communauté juive ", a dit M. de Blasio sur Twitter le 30 août, au lendemain de l'attentat au jet de pierres.

Yaakov Behrman, un dirigeant communautaire de Crown Heights, a relié les attaques à un problème plus vaste d'antisémitisme aux États-Unis, disant à l'Algemeiner : "Nous voyons pour la première fois au Congrès des leaders du Congrès qui promeuvent les idées antisémites."

Il faisait bien sûr référence aux représentants Ilhan Omar et Rashida Tlaib, l'auteur du tristement célèbre tweet antisémite de février qui disait que "Tout tourne autour des Benjamins".
Cette recrudescence des attaques à New York semble faire partie de la nouvelle vague d'antisémitisme qui sévit aux États-Unis.

C'est pourquoi nous appelons le président Donald Trump à dénoncer sans équivoque les dernières attaques antisémites. Les crimes haineux ne devraient pas être tolérés dans la plus grande démocratie du monde, et toute personne reconnue coupable d'en avoir commis un devrait être sévèrement punie - contre les Juifs ou toute autre minorité.

r

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi