L'Alya est une histoire d'amour par Bernard Zanzouri

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Dans quelques jours je pars en France, dans le cadre du projet Alyado de l'association AMI, qui favorise et simplifie l'alya des adolescents et de leurs familles.


Je vais tourner à Blanc-Mesnil, à Pavillons-sous-bois, à Levallois aussi et le 8 et le 10 décembre je serai à Créteil et à Boulogne pour deux conférences majeures. Et si je vais parler bien entendu d'alya, j'ai choisi un thème plus large à développer: "être un ado juif en France en 2015, appréhensions, défis, avenir".


J'ai préféré ce sujet parce que l'alya n'est pas une fuite. En aucun cas, la crainte des bouleversements qui traversent la société française ne doit être la pierre d'achoppement de cette décision.


Pas plus qu'elle n'est un choix dicté par la crise économique ou par une chance plus réelle de trouver un boulot d'avenir.


Si on n'est plus à l'aise en France et que l'on rêve juste de perspectives nouvelles, on prend un avion pour l'Australie ou pour les États-Unis.


Revenir en Israël après 2000 ans, c'est avant tout une réflexion. Une compréhension. Des retrouvailles entre nous mêmes et ce qu'on a, en fait, toujours été. Et cette rencontre se prépare, se discute, s'argumente, se planifie.

Et le chemin d'avant l'alya est riche, intense, passionnant, comme les préparatifs qui précédent la rencontre avec un être chéri.


On regarde son miroir pour être sûr de lui plaire. Et si lui même vient au rendez vous avec la cravate un peu de travers, on trouve que ça lui rajoute un indéniable charme.


Car l'alya n'est rien d'autre qu'une belle histoire d'amour. Un roman qu'on avait cessé de lire et de vivre depuis trop longtemps.


Une histoire magnifique, dans laquelle nous voulons être les acteurs de ce qui va suivre

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi