L'accord complet entre Israël et Pfizer est révélé

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'accord complet entre Israël et Pfizer est révélé

"L’objectif :  savoir si  le concept de vaccination de masse fonctionne "
L’accord complet avec Pfizer révélé.

Le ministère de la Santé a dévoilé les détails de l’accord avec le géant pharmaceutique Pfizer selon lequel il est révélé que les deux parties discuteront des résultats des vaccins une fois par semaine.

Il a également été convenu que Pfizer fournirait des spécialistes des maladies infectieuses pour aider l’opération.

Le ministère de la Santé a publié les détails de l’accord avec le géant pharmaceutique Pfizer.

Le document montre que le but du projet est d’analyser et de mesurer la base de données épidémiologiques en raison de l’utilisation du vaccin, et de savoir si un vaccin fonctionne quand un certain pourcentage de la population en Israël est vacciné, vaccination de masse.

Le transfert de données repose sur l’obtention d’un nombre suffisant de vaccins pour une campagne de vaccination de masse dès que possible. En d'autres termes, il y a aura suffisamment de vaccins dans la mesure où l'échange d'information se fait comme convenu.

Certaines parties de l'accord avec Pfizer ont été noircies, y compris les clauses commerciales et les clauses relatives à la responsabilité de Pfizer concernant les conséquences à long terme du vaccin.

L’accord montre également que le ministère de la Santé partagera les données avec Pfizer, qui dureront au moins 15 ans, et les parties les analyseront ensemble, tandis que le ministère de la Santé conserve son droit de publier des données sur l’innocuité et l’efficacité des vaccins pour le public.

Israël fournira chaque semaine à l'entreprise des informations épidémiologiques, notamment le nombre de patients vérifiés, le nombre de patients dans un état critique, le nombre d'hospitalisations, le nombre de respirateurs et le nombre de décès.

En outre, le ministère de la Santé et Pfizer rendront compte conjointement aux revues scientifiques des résultats de l’utilisation des vaccins en Israël.

Il est à noter que les parties lanceront des publications conjointes, mais le ministère de la Santé n’est pas empêché de lancer d’autres publications de son propre chef.

De plus, les parties ont convenu de se réunir par vidéoconférence hebdomadaire pour discuter des résultats de l’étude.

Il a également été convenu que le succès de l’étude dépend du taux de pénétration de la vaccination, de sorte que le ministère de la Santé devra assurer une distribution rapide, le maintien des conditions d’entreposage requises, la sécurité des patients et la collecte d’informations à temps.

De plus, Pfizer aidera le ministère de la Santé avec des consultants et des spécialistes des maladies infectieuses et des vaccins.

Il est important de noter que l’entente ne prévoit aucune exception ni aucun transfert d’information à un utilisateur tiers qui pourrait porter atteinte à la vie privée des patients.

Il semble également qu’au-delà de la coopération de base de l’entreprise, le ministère de la Santé conserve le droit d’utiliser l’information et de publier des publications.

Il y a aussi un lien entre la capacité de produire l’information statistique que demande Pfizer et la capacité d’obtenir suffisamment de rations de vaccins pour vacciner en masse.

La semaine dernière, des responsables du ministère de la Santé ont révélé à News 13 une partie de l'accord entre la société pharmaceutique et Israël, dont il ressortait que le ministère de la Santé avait promis de vacciner la population principalement avec les vaccins Pfizer et non avec la Moderna

Cependant, cela peut ne pas être nécessairement une décision professionnelle, mais une nécessité des circonstances, après que Moderna ait refusé d'avancer les expéditions.

Des sources internationales ont déclaré qu'il y avait un accord discret entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le PDG de Pfizer.

Il y a environ deux semaines, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé qu'il était parvenu à un accord avec le PDG de Pfizer, selon lequel toute la population d'Israël de plus de 16 ans serait vaccinée d'ici la fin du mois de mars.

Nous suivons en permanence les résultats de la campagne de vaccination.

Le suivi comprend des données générales sur les données épidémiques - nombre vérifié, gravement malades, décédés et nombre de vaccinés. Ces données sont partagées quotidiennement avec le public et les mêmes informations seront transmises à Pfizer.

Source 13news

Source Kan.org.il

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi