La Suède un pays où un Juif ne pourra prochainement plus vivre

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Un bébé porté avant sa circoncision dans une synagogue orthodoxe à Berlin en 2013

Un parti politique suédois dit qu'il se battra pour interdire la circoncision

Un parti politique suédois a voté en faveur d'un changement de position en faveur de l'interdiction de la circoncision.

Le parti du centre suédois a voté 314-166 lors de sa réunion annuelle pour lutter contre la circoncision non médicale des garçons. La chef du parti, Annie Loof, faisait partie des dirigeants qui ont critiqué le vote.

Le Parti du centre a obtenu environ 8% des suffrages aux élections nationales de l'année dernière, remportant 31 sièges sur 349 sièges au Parlement. Il a rompu son alliance avec le centre-droit plus tôt cette année et soutient maintenant la coalition au pouvoir, bien qu’elle ne fasse pas officiellement partie du bloc.

Le vote de samedi a suscité un vif débat dans le pays entre les défenseurs, affirmant que la circoncision enfreignant les droits des enfants, et les critiques, affirmant qu'une interdiction menacerait les populations juive et musulmane du pays.

"Une interdiction de la circoncision rendrait la vie juive en Suède impossible", a déclaré dimanche dans un communiqué Aron Verständig, président du Conseil officiel des communautés juives suédoises .

Selon la législation suédoise, la circoncision ne peut être pratiquée que par des médecins ou des personnes agréées par le conseil de la santé et de la protection sociale du pays.

La communauté juive suédoise compte environ 20 000 personnes et a été confrontée à toute une série de défis ces dernières années, allant de la montée de l'antisémitisme qui s'est parfois transformé en violence aux propositions politiques qui, selon les membres de la communauté, rendent leur vie difficile, voire impossible.

Il y a eu des tentatives d'interdiction de la circoncision et de l'importation de viande kasher, en invoquant les droits de l'enfant et de l'animal. Une loi de 1988 interdisait le massacre de volailles sans étourdissement, ce qui rendait impossible le rituel casher, bien qu'une exemption ait été accordée aux juifs à l'origine . Une loi de 1937 avait interdit le rituel casher pour tuer les vaches et les moutons.

Vos réactions

  1. israeliablog@gmail.com''Ami Artsi עמי ארצי

    J’ai parfois l’impression (j’espère fausse) que l’Europe essaie de se débarrasser de ses Juifs mais sans en avoir l’air… Elle tente d’introduire des lois contre l’abattage rituel en invoquant le prétexte du bien-être animal, contre la circoncision, en invoquant le prétexte du bien-être de l’enfant et, tout en luttant officiellement contre le BDS, veut étiqueter les produits israéliens fabriqués en Judée et Samarie comme des produits fabriqués dans « les colonies israéliennes »… Ce qui revient de fait à favoriser le BDS sans en avoir l’air et à exposer à un risque manifeste d’agression physique tout Juif achetant tout de même ces produits.

    Je suis, depuis longtemps, très tenté de dire que l’Europe (à part l’Allemagne) n’a pas du tout fait un sérieux examen de conscience sur son antisémitisme et n’a pas fait un véritable travail de mémoire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi