La prison de Megiddo relocalisée pour laisser place à des recherches archéologiques

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La prison de Megiddo

Après plusieurs années de procédures juridiques, la prison de Megiddo sera relocalisée pour permettre la fouille complète du site, datant de 7 000 ans.

La fin approche pour la prison d’Armageddon, près des ruines antiques de Megiddo. La prison israélienne va bientôt fermer ses portes pour laisser place à un site archéologique. Après des années combats juridiques, la prison va être relocalisée, libérant ainsi le site pour une exploration potentielle dès 2021.

Les archéologues parlent déjà avec enthousiasme d’un secteur qu’ils ont commencé à appeler « le plus grand Megiddo ».

« Lorsque la salle de prière chrétienne a été découverte pour la première fois sous la prison, nous étions tous très excités », a déclaré Matthew Adams, directeur de l’Institut de recherche archéologique WF Albright à Jérusalem.

« Maintenant que le gouvernement a décidé de relocaliser la prison, nous pourrons explorer cette partie d’Israël. Nous pourrons découvrir comment le christianisme s’est développé », s’est réjoui Adams.

À une demi-heure de route au sud de Nazareth, Armageddon est un site populaire pour les touristes en quête de découvertes de lieux anciens bibliques de la Terre sainte.

En 2005, les travaux d’agrandissement de la prison vieillissante de Megiddo ont permis de découvrir les vestiges d’une salle de prière chrétienne du troisième siècle, dont une mosaïque faisant référence à « Jésus-Christ ».

A la suite de cette découverte, les archéologues ont poursuivi leurs recherches et des artefacts antérieurs ont été retrouvés. Depuis, le site a été recouvert, en attendant que le gouvernement agisse et déplace la prison.

La prison qui compte actuellement environ 1000 prisonniers, abritait autrefois des terroristes du Hamas et du Jihad islamique, se trouve à quelques centaines de mètres au sud de Tel Megiddo. Les archéologues ont trouvé des monuments datant d’au moins 7 000 ans.

Entre la prison et la colline se trouve la garnison romaine de la sixième légion, largement inexplorée, qui aurait été construite par l'empereur Hadrien.

Bien qu’elle soit assez petite, la colline fut le théâtre de nombreuses batailles antiques, car elle surplombe la vallée de Jezréel, à travers laquelle des armées ont marché depuis l'antiquité vers un col menant à la Méditerranée.

Les fouilles archéologiques pourront débuter après la relocalisation de la prison, d'ici 2021.

Les fouilles archéologiques pourront débuter après la relocalisation de la prison, d'ici 2021.

Les premiers textes faisant référence à Megiddo semblent avoir été pendant le règne du pharaon égyptien Thutmose III, qui a battu les états syriens et cananéens en 1468 avant notre ère.

Mais sa renommée provient principalement du livre final l'Apocalypse du Nouveau Testament, qui raconte « la bataille de ce grand jour de Dieu tout-puissant. Il les rassembla dans un lieu appelé en langue hébraïque Armageddon. » Selon Adams, il y a deux millénaires vivaient des Juifs, des Chrétiens et des Romains païens ici même.

La fouille actuelle au monticule est menée par Adams et le professeur Israel Finkelstein de l’Université de Tel-Aviv.

« Megiddo était un lieu important, car il se trouve sur la route internationale qui relie l’Égypte à la Mésopotamie et Damas à l’Anatolie. Ainsi, quiconque siège ici, contrôle la route la plus importante de l’antiquité dans le monde antique », a déclaré Finkelstein.

Leur équipe a utilisé des moyens technologiques modernes pour dater les monuments qui y abritent. Des monuments qui auraient été construits à l’époque du roi Salomon.

Les autorités touristiques israéliennes prévoient un complexe sur le site pour accueillir des touristes. En ciblant les évangélistes chrétiens en particulier, ils espèrent attirer 300 000 visiteurs par an, soit près du double du chiffre actuel.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi