La police israélienne met en garde les parents des prédateurs sur les réseaux sociaux

Actualités, Alyah Story, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
enfants sur les réseaux sociaux en Israël

La police soupçonne un homme d'offrir ses services de garde d'enfants aux mères de la région  pour des relations sexuelles. 
Au cours de ces dernières semaines, la police israélienne a reçu des messages envoyés via WhatsApp d'un groupe de garde d'enfants, baby-sitting, dans lequel le suspect avait contacté plusieurs mères, voire des mineurs, et proposait des services de garde pour les relations sexuelles.

Au cours de l'enquête, les enquêteurs de la police ont recueilli des témoignages et ont pu localiser l'identité et la résidence du suspect un homme âgé de 39 ans de Bat Yam.

La police continue d'enquêter sur la cyberintimidation afin de protéger le public, en mettant l'accent sur la population des jeunes mineurs exposée sur les réseaux sociaux.
Lieu propice où les délinquants cherchent une "proie facile" afin de créer des liens de proximité,  réaliser leurs intentions et leur satisfaction personnelle.

Sans compromis, la police utilisera tous les moyens mis à sa disposition pour les identifier et les poursuivre. Nous exhortons les parents à surveiller la liste des "amis" et les  échanges de leurs enfants sur les réseaux sociaux et à signaler immédiatement à la police et à Hotline 105 tout échange ou profil suspect.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi