La parti Noam exige qu'Israël se désengage pour la lutte contre la violence faite aux femmes

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
LES PLUS LUS Japon. À Kyoto, la floraison des cerisiers n’a jamais été aussi précoce depuis 812 Partager Fraude. Selon un acteur du tourisme, le Portugal paie la majorité des prix qu’il remporte Partager Témoignage. Si seulement l’Allemagne savait vacciner comme la France ! Partager Démissions. Entre Bolsonaro et l’armée brésilienne, le torchon brûle Partager Reportage. Rats, pangolins ou serpents : en Côte d’Ivoire, on raffole de la viande de brousse Partager Négociations.Un parti d’extrême droite prêt à soutenir Nétanyahou si Israël renonce aux droits des femmes MOYEN-ORIENT ISRAËL HA’ARETZ - TEL-AVIV Publié le 01/04/2021 - 17:22 Avi Maoz, le leader du parti d’extrême droite israélien Noam. PHOTO / WIKIMEDIA COMMONSAvi Maoz, le leader du parti d’extrême droite israélien Noam

Le parti Noam, dont Benyamin Nétanyahou a besoin pour former un gouvernement de coalition à l’issue des élections législatives du 23 mars, exige qu’Israël se désengage d’une résolution de l’ONU qui sacralise la lutte pour les droits des femmes et l’égalité.

Un parti israélien d’extrême droite, que le Premier ministre, Benyamin Nétanyahou, a aidé à entrer à la Knesset, demande à ce dernier qu’Israël se désengage de la lutte contre la violence faite aux femmes.

Dirigé par Avi Maoz, Noam est décrit par le journal comme “un parti religieux défendant des valeurs familiales [qui] cherche à revenir sur les progrès réalisés ces dernières décennies par Israël sur l’égalité des femmes et les droits LGBT. Le parti a remporté un siège lors des dernières élections législatives du 23 mars.

Avec son élection, Maoz a désormais un certain poids politique. Sans son soutien, il sera extrêmement difficile pour Nétanyahou de former un nouveau gouvernement.”

Jeudi 1er avril, Maoz s’est dit prêt à soutenir Nétanyahou dans sa tentative de former un nouveau gouvernement à condition qu’Israël renonce à son engagement à respecter la résolution 1325 des Nations unies.

Est-ce le gouvernement que vous voulez ?

Adopté en 2000, ce texte appelle notamment les États membres de l’ONU à protéger les droits des femmes et à assurer une juste représentation des femmes à travers les prises de décision.

Maoz veut également restaurer le caractère juif de l’État d’Israël, “qui s’est érodé ces dernières années”, et réclame que le rabbinat ultra orthodoxe ait le contrôle des conversions au judaïsme en Israël.

Le leader de l’opposition, Yaïr Lapid, a raillé les demandes du leader de Noam, notamment celles qui concernent les droits des femmes. Sur Twitter, il s’est directement adressé à Benyamin Nétanyahou :

Est-ce le gouvernement que vous voulez ? Un gouvernement raciste et chauvin qui ramènera Israël au Moyen Âge ? Aucun Premier ministre ou élu sain d’esprit ne peut permettre que cela arrive.”
Source: Courrier International 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi