La NASA publie les premières photos du crash de la sonde israélienne Beresheet

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La NASA publie les premières photos du crash de la sonde israélienne Beresheet

La NASA a annoncé qu'elle avait trouvé le lieu de l'impact où le vaisseau spatial Beresheet de SpaceIL s'est écrasé le 11 avril, selon un communiqué de presse de la NASA.

Le satellite Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la NASA a pris ces photos alors qu’il survolait le site d'atterrissagele 22 avril. Les images ont été prises à 56 milles (90 km) au-dessus de la surface de la lune.

Les images montrent une "tache sombre", d'environ 10 mètres de large, qui indique le point d'impact, selon le communiqué de presse de la NASA. Le ton sombre suggère une surface rendue rugueuse par un atterrissage brutal.

Le LRO n'a pas été en mesure de déterminer si Beresheet avait formé un cratère de surface à l'impact. Il se peut que le cratère soit trop petit pour apparaître ou que Beresheet ait formé une petite empreinte au lieu d'un cratère.

Le halo visible sur les images pourrait provenir de gaz associés à l'impact ou de fines particules de sol soufflées vers l'extérieur par la descente de Beresheet.

Le lieu de l'impact a été déterminé en examinant le cratère pour voir s'il était causé par l'homme ou par des météorites. La NASA a également utilisé les coordonnées du suivi radio de Beresheet et a examiné les images du site avant et après l'impact.

Selon une enquête préliminaire menée par SpaceIL, un ordre destiné à corriger un dysfonctionnement dans l'une des unités de mesure inertielle de l'engin spatial Beresheet a entraîné une chaîne d'événements qui a provoqué l'arrêt de son moteur principal pendant l'atterrissage.

Le dysfonctionnement est survenu quelques minutes seulement avant que Beresheet, développé en partenariat avec Israel Aerospace Industries, n'achève un atterrissage historique après un voyage de 6,5 millions de km depuis son décollage de Cape Canaveral, Floride, à bord d'une fusée SpaceX le 22 février.

Bien que l'engin spatial ait tenté de redémarrer son moteur à plusieurs reprises, ces tentatives ont échoué, rendant inévitable un atterrissage en catastrophe sur la lune.

Les résultats de l'enquête complète sur l'accident devraient être publiés dans le courant du mois.

Le LRO de la NASA est entré en orbite lunaire en 2009 et a renvoyé une grande variété de données sur la lune, y compris des cartes de température et des images couleur haute résolution.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi