La fièvre du Nil occidental, le nouveau danger pour les Israéliens

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La fièvre du Nil occidental, le nouveau danger pour les Israéliens.

Après la leptospirose, les services hospitaliers doivent faire face à une nouvelle maladie mortelle, la fièvre du Nil occidental. Un virus qui se transmet par des piqûres de moustiques.

Décidément, Israël doit faire face à une vague de maladies mortelles. Après que la leptospirose ait donné des sueurs froides au ministère de la Santé, une nouvelle maladie a fait son entrée sur le territoire israélien depuis plusieurs jours. Un adolescent a été hospitalisé en soins intensifs du centre médical à Beer-Sheva après avoir contracté la fièvre du Nil occidental, une infection virale. Comme la dengue, le Zika, ou Usutu, le virus du Nil occidental se transmet par des piqûre de moustiques.

Le garçon, âgé de 18 ans, s’est retrouvé dans un état extrêmement grave, faisant craindre que d'autres personnes soient affectées, car le virus montre des signes de propagation à travers tout le pays.

La fièvre du Nil occidental est transmise aux humains et aux animaux lorsqu'un moustique qui a bu du sang d’oiseaux infectés. Un virus qui a été découvert en Ouganda en 1937.

La période pendant laquelle l'activité du virus atteint son apogée en Israël a lieu à partir de mi-août jusqu’à la mi-octobre. La majorité des personnes touchées par la fièvre du Nil occidental vivent dans la plaine côtière. Cette année a été marquée par une augmentation significative du nombre de personnes souffrant de la fièvre du Nil occidental par rapport à l’année dernière.

Comme pour la précédente maladie qui a paralysé le tourisme au Nord du pays, les premiers symptômes apparaissent quelques jours après la piqûre, entre 5 et 20 jours après l’incident. La maladie dure généralement entre trois et six jours.

Selon le ministère de la Santé, le virus a commencé à se propager depuis quelques jours. Plus de 55 personnes ont déjà contracté la maladie et les services hospitaliers s’attendent à ce que ce chiffre grimpe encore.

Le ministère de la Santé conseille le public de porter des manches longues et de se couvrir les jambes et les pieds.

Le ministère de la Santé conseille le public de porter des manches longues et de se couvrir les jambes et les pieds.

Heureusement, la majorité des patients a été diagnostiquée sous une forme bénigne, similaire au virus de la grippe qui finit par disparaître avec le temps.

La fièvre du Nil occidental est à prendre au sérieux, car il n’existe aucun vaccin humain contre cette piqûre. Raison pour laquelle les autorités médicales exhortent les gens à prendre des précautions supplémentaires contre les piqûres de moustiques.

Le gouvernement a donc demandé aux autorités responsables de prendre les mesures nécessaires urgemment pour tuer le moustique. Les moustiques infectés ont été découverts au cours des deux dernières semaines à Césarée, Binyamina, Haïfa et à Jérusalem.

Les symptômes incluent généralement une forte fièvre, des maux de tête, une faiblesse, des douleurs articulaires et musculaires, une inflammation de la conjonctive, un gonflement externe et parfois des nausées et des diarrhées. De rares complications peuvent survenir, notamment une inflammation aiguë du cerveau et une méningite. Dans des cas extrêmes et rares, le virus peut causer la mort.

Au risque de l’importance de la situation, le ministère de la Santé appelle la population à prendre ses précautions. Il est conseillé de porter des manches longues et de se couvrir les jambes et les pieds. Il faut également éviter les eaux douces, là où ils pondent leurs œufs, et de se munir d’un insectifuge.

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don en cliquant sur Faire un don.
Nous vous remercions pour votre attention et votre fidélité.




Vous aimez alliance ?
Aidez-le à être encore plus performant.
Devenez actionnaire participatif du premier magazine juif sur le net.
Tel: 01 70 00 75 75 pour plus d'informations

Alliance en tant que premier magazine de la communauté juive totalement indépendant de toutes obédiences est en mesure de recevoir des dons

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi