La famille du chauffeur de taxi assassiné demande à récupérer la vidéo du meurtre.

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'endroit ou a été commis le meurtre

Hier (mercredi), de nouvelles informations ont été autorisées à la publication. La police pense que le terroriste qui a perpétré l’attentat vendredi dernier à Tel Aviv a également tué le chauffeur de taxi Amin Shaaban, 42 ans de Lod, après s’être enfui des lieux. La famille de Shaaban a exprimé son indignation à la police. « Nous avons demandé les documents relatifs au meurtre mais la police nous les a refusée » a déclaré l’un des proches de la victime. Il existe dans le taxi une caméra vidéo qui filme sous tous les angles et nous devons récupérer ce film. Malheureusement, on nous le refuse. Nous avons aujourd’hui une audience au tribunal à ce sujet ».

Il existe des caméras dans les taxis

Il existe des caméras dans les taxis

Les représentants des services secrets et de la police ont demandé au tribunal de Tel Aviv d’annuler l’interdiction de publication pour cet élément précis du dossier.

Un proche ajoute : « Shaaban a été tué de sang-froid. Cet assassinat a un prix et tous les membres de la famille sont concernés. Le meurtrier en payera le prix. S’ils le trouvent, je préfère qu’ils le tuent plutôt qu’ils ne l’envoient en prison. Nous vivons dans une atmosphère très lourde, j’ai du mal à digérer que les forces de police ne l’aient toujours pas attrapé. Où a-t-il disparu ? Nous avons également notre propre équipe de recherche et je ne sais pas si elle le remettra à la police dans le cas où ils l’attrapent… »

Il poursuit en disant que de nombreux juifs étaient venus réconforter la famille. « A ce jour, personne ne s’est déplacé de Wadi Ara. Ils n’ont envoyé personne pour demander pardon. C’est très triste. Celui qui a commis une erreur doit la réparer avant d’aller dormir ». Il a également blâmé le gouvernement pour avoir permis au père du terroriste de détenir une arme.

Avant-hier, le commissaire général de police, Ronny Alshikh a fait une annonce publique : « Nous nous concentrons sur une seule mission – mettre la main sur le tueur. Nous ne souhaitons pas nous exprimer sur l’affaire pour éviter de divulguer des détails ».

Source : Ynet

Judith Douillet

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi