La conférence de paix israélo-palestinienne aurait lieu la dernière semaine de novembre

Actualités - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

La conférence de paix israélo-palestinienne aurait lieu la dernière semaine de novembre

JERUSALEM, le 07/11/07 - La conférence de paix sur le Proche-Orient prévue à Annapolis, aux Etats-Unis, se déroulera la dernière semaine de novembre, a annoncé mardi le Premier ministre israélien Ehoud Olmert, les Palestiniens précisant de leur côté qu'elle ouvrirait le 26. Les autorités américaines, qui organisent la réunion, n'avaient pas confirmé dans l'immédiat.
C'est la première fois qu'une date est évoquée pour la réunion, censée relancer les pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens. Reste que les deux parties sont divisées sur le programme du sommet.

"Je suppose que les Américains lanceront les invitations dans les prochains jours et coordonneront la date exacte dans la dernière semaine de novembre", a déclaré M. Olmert lors d'une conférence de presse avec le président israélien Shimon Pérès. De son côté, le négociateur palestinien Ahmed Qureia a indiqué que la réunion serait convoquée le 26 novembre.

Auparavant, les autorités américaines avaient seulement fait savoir qu'elle se tiendrait avant la fin de l'année. Elles se sont refusées à tout commentaire mardi concernant la date du 26.

L'annonce de M. Olmert signale une nouvelle dynamique dans les préparatifs de la réunion après la nouvelle visite au Proche-Orient de la secrétaire d'Etat américaine CondoleezzaLa conférence de paix israélo-palestinienne aurait lieu la dernière semaine de novembre

JERUSALEM, le 07/11/07 - La conférence de paix sur le Proche-Orient prévue à Annapolis, aux Etats-Unis, se déroulera la dernière semaine de novembre, a annoncé mardi le Premier ministre israélien Ehoud Olmert, les Palestiniens précisant de leur côté qu'elle ouvrirait le 26. Les autorités américaines, qui organisent la réunion, n'avaient pas confirmé dans l'immédiat.
C'est la première fois qu'une date est évoquée pour la réunion, censée relancer les pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens. Reste que les deux parties sont divisées sur le programme du sommet.

"Je suppose que les Américains lanceront les invitations dans les prochains jours et coordonneront la date exacte dans la dernière semaine de novembre", a déclaré M. Olmert lors d'une conférence de presse avec le président israélien Shimon Pérès. De son côté, le négociateur palestinien Ahmed Qureia a indiqué que la réunion serait convoquée le 26 novembre.

Auparavant, les autorités américaines avaient seulement fait savoir qu'elle se tiendrait avant la fin de l'année. Elles se sont refusées à tout commentaire mardi concernant la date du 26.

L'annonce de M. Olmert signale une nouvelle dynamique dans les préparatifs de la réunion après la nouvelle visite au Proche-Orient de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice ces derniers jours. Durant son voyage, Mme Rice s'est dite encouragée par ses entretiens avec les dirigeants israéliens et palestiniens.

M. Bush avait annoncé en juillet l'organisation de la conférence. Les Etats-Unis espèrent qu'elle permettra de lancer des négociations de paix globales entre Israël et les Palestiniens.

Les deux camps n'ont pas encore réussi à s'entendre sur un document visant à préparer la conférence. Les Palestiniens veulent qu'il aborde les questions les plus délicates du conflit: les futures frontières entre Israël et un Etat palestinien, le statut de Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens. L'Etat hébreu souhaite de son côté un texte plus vague, même si M. Olmert se dit prêt à discuter de ces questions après la réunion.

Des membres de sa coalition ont menacé de faire tomber son gouvernement si le Premier ministre israélien allait trop loin dans les concessions. Les Palestiniens veulent aussi qu'une date-butoir soit fixée pour les pourparlers de paix, ce que refuse Israël.

Jusqu'ici, on estimait que la conférence d'Annapolis, ville du Maryland, était susceptible d'être convoquée fin novembre ou début décembre. Rice ces derniers jours. Durant son voyage, Mme Rice s'est dite encouragée par ses entretiens avec les dirigeants israéliens et palestiniens.

M. Bush avait annoncé en juillet l'organisation de la conférence. Les Etats-Unis espèrent qu'elle permettra de lancer des négociations de paix globales entre Israël et les Palestiniens.

Les deux camps n'ont pas encore réussi à s'entendre sur un document visant à préparer la conférence. Les Palestiniens veulent qu'il aborde les questions les plus délicates du conflit: les futures frontières entre Israël et un Etat palestinien, le statut de Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens. L'Etat hébreu souhaite de son côté un texte plus vague, même si M. Olmert se dit prêt à discuter de ces questions après la réunion.

Des membres de sa coalition ont menacé de faire tomber son gouvernement si le Premier ministre israélien allait trop loin dans les concessions. Les Palestiniens veulent aussi qu'une date-butoir soit fixée pour les pourparlers de paix, ce que refuse Israël.

Jusqu'ici, on estimait que la conférence d'Annapolis, ville du Maryland, était susceptible d'être convoquée fin novembre ou début décembre.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi