La Chine promet des milliards de dollars à la Ligue arabe et à l’Autorité palestinienne

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
le président chinois Xi Jinping, à la 8e réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes au Grand Hall à Pékin.

Dans sa lutte de pouvoir avec les États-Unis, la Chine va apporter une aide financière aux États membres de la Ligue arabe ainsi qu’à l’Autorité palestinienne.

Lors de la 8réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes au Grand Hall à Pékin, le président chinois Xi Jinping a annoncé que la Chine versera prochainement environ 23 milliards de dollars aux États membres de la Ligue arabe.

Un transfert qui se fera sous la forme de crédits et d’aide humanitaire afin d’apporter un soutien dans le développement économique de la région.

Se disant préoccupé par la situation dans certains pays du Moyen-Orient, Xi Jinping a également promis à l’Autorité palestinienne une enveloppe de plus de 15 milliards de dollars.

Le dirigeant chinois a également ajouté que la Chine souhaitait former un partenariat stratégique avec la Ligue arabe pour devenir « le gardien de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient. »

« L’argent servira à des projets qui produiront de bonnes opportunités d’emploi et auront un impact social positif dans les États arabes qui ont des besoins de reconstruction économique et la revitalisation industrielle », a annoncé le président chinois. Aucun détail n’a été donné sur comment et quand l’argent sera distribué.

La Syrie, le Yémen, la Jordanie et le Liban recevront 91 millions de dollars d’aide humanitaire.

Bénédicte Jeannerod, la directrice de France Human Rights Watch, une organisation non gouvernementale de défense des droits humains dans le monde.

Bénédicte Jeannerod, la directrice de France Human Rights Watch, une organisation non gouvernementale de défense des droits humains dans le monde.

Une aide humanitaire qui peut tout de même laisser perplexe. En début d’année 2018, durant une interview accordée à la Croix, Bénédicte Jeannerod, la directrice de France Human Rights Watch – une organisation de défense des droits humains dans le monde – avait déclaré : « Nous observons une très forte dégradation des droits de l’Homme en Chine. Le pays a tenté de ralentir le travail du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, notamment en menaçant ceux qui voulaient porter à la connaissance du Conseil des atteintes à ces droits de l’Homme en Chine. »

Depuis la prise de pouvoir en 2013 de Xi Jinping, l’Empire du milieu a étendu son influence parmi les États arabes à des fins économiques, ainsi que pour lutter contrer l’influence de Washington et de l’Europe.

La Chine s’est également penchée sur la question israélo-palestinienne. Par le passé, les dirigeants chinois avaient suggéré un programme se résumant en quatre points fondamentaux pour résoudre le conflit. Il comprend la création d'un État palestinien sur la base des lignes de 1967 ; le respect du droit à l'existence et des préoccupations sécuritaires d'Israël ; l'arrêt des activités de colonisation et la violence contre les civils et les garanties internationales pour faire avancer le processus de paix.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi