Knesset: interdiction de l'ouverture forcée des commerces le Shabbat

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: une loi interdit l'ouverture forcée des commerces pendant shabbat

La "loi du marché Sarona" est née en 2015 suite à l'amende infligée au propriétaire d'une entreprise du complexe Sarona à Tel Aviv qui avait refusé d'ouvrir son entreprise le samedi.

Bonne nouvelle pour les employés et les patrons :  cette loi a été approuvée hier à l'unanimité à la Knesset en deuxième et troisième lectures. Elle interdit aux propriétaires d’affaires commerciales et aux centres commerciaux et de divertissement d’exiger l’ouverture de commerces durant le shabbat ou les jours fériés.

En outre, les centres commerciaux, les complexes de divertissement et les propriétaires d’entreprises ne seront pas en mesure d'imposer des amendes et d’exiger une compensation de la part des commerçants et fournisseurs de services refusant d'ouvrir leurs entreprises le samedi et les jours fériés.

Personne ne sera désormais forcé d'ouvrir le shabbat

Personne ne sera désormais forcé d'ouvrir le shabbat

Ce projet de loi était présenté par le député Yigal Guetta du parti Shas et par le député Israël Eichler du parti Judaïsme de la Torah. Il a été surnommé «Loi du marché Sarona» et a également été soutenu par Yair Koré, président de l'Association des marchands ainsi que par la Coalition "Samedi égalité", créée entre autres suite à la pression effectuée sur la zone Sarona à Tel Aviv qui oblige les entreprises et les fournisseurs de services à ouvrir leur commerce le samedi et les jours fériés contre leur gré.

Le député Guetta a déclaré: "La proposition est née après le cas d'Ofer Schleifer, qui a travaillé dans le complexe Sarona et a été condamné à une amende simplement parce qu’il voulait être avec sa famille le samedi. Je suis fier que tous les membres de l'opposition et la coalition aient appuyé la loi, c’est un insigne d'honneur pour cette maison. Cette loi va changer l’Etat. Nous comprenons qu'il n'y a aucune raison de forcer quelqu'un à faire quelque chose qu'il ne souhaite pas ".

La loi est née en 2015 suite à l'amende infligée au propriétaire d'une entreprise du complexe Sarona qui avait refusé d'ouvrir son entreprise le samedi. Le député Yigal Guetta avait demandé d’interdire aux propriétaires de complexes commerciaux de forcer des entreprises et des fournisseurs de services à ouvrir leurs affaires le samedi et les jours contre leur gré.

L’initiative de Guetta a été suivie par 40 membres de la Knesset. Le projet de loi présenté par le député Guetta et d'autres membres interdit aux propriétaires de complexes comme celui de Sharona de faire signer les propriétaires d'entreprises et les fournisseurs de services des contrats les obligeant à ouvrir leur entreprise le shabbat et les jours fériés et également les jours de repos prescrits par la loi.

Source : IsraelHaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi