Les kippot en cuir exotique saisies par les autorités israéliennes

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: les kippot en cuir exotique saisies par les autorités

Justice pour les animaux: les inspecteurs de l'Autorité de la nature et des parcs d'Israël (INPA) ont confisqué les kippot en cuir exotique de serpent et de crocodile d'une boutique haut de gamme de la vieille ville de Jérusalem, sur des soupçons d'importation illégale et d’absence de permis requis.

La loi israélienne, prescrite par les traités internationaux, interdit l'importation et le négoce d'objets fabriqués à partir d'animaux sauvages sans mention de leur origine. Les certificats doivent d'abord être vérifiés par l'INPA puis approuvés.

Comme nous l'expliquions dans notre précédent article http://www1.alliancefr.com/actualites/judaica-kippot-animaux-exotiques-israel-luxe-6057696, le nouveau magasin de Judaica situé dans le quartier juif de la vieille ville a récemment commencé à vendre ces kippot à un prix dépassant le millier de shekels et se préparait à en importer d’autres, toutes fabriquées à partir de peaux d'animaux exotiques.

L'inspecteur qui s’est rendu au magasin a découvert que les objets en question, les kippot comme les mezuzot, avaient été importés en Israël sans permis.

Des kippots en crocodile...

Des kippots en crocodile...

Selon l'inspecteur, l'importateur aurait pu obtenir le permis requis sur demande, mais son non-respect des règlements a entraîné la confiscation de tous les articles.

Il existe de nombreux endroits dans le monde consacrés à la récolte des peaux d'animaux ou d'autres parties de leur corps. Ces lieux d’habitat animal artificiels sont destinés à servir de substitut à la chasse dans la nature. Les articles fabriqués à partir de ces animaux peuvent être importés en Israël uniquement avec l’approbation du gouvernement local.

"Nos produits sont des créations qui nous sont envoyées par une entreprise américaine. Lorsque nous commençons une importation réglementée, elle est naturellement coordonnée avec les autorités compétentes", a déclaré Eli Mordechai, le propriétaire du magasin.

Les kippot sont fabriquées par un homme d'affaires israélien nommé David Reutmann, qui recherchait sans succès des kippot de luxe dans le commerce. Il a alors ouvert une entreprise de produits Judaïca de luxe où il vend des kippot en cuir exotique et en cuir italien haut de gamme présentées dans de luxueux coffrets en bois.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi