Les Juifs russophones qui ont façonné Israël

Actualités, Alyah Story, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les Juifs russophones qui ont façonné Israël

Des personnalités telles que Josef Trumpeldor, Eliezer Ben-Yehuda, Natan Sharansky, Hayim Nahman Bialik, Chaim Weizmann, Moshe Sharett et Levi Eshkol ont été parmi les pionniers les plus connus qui ont façonné le sionisme moderne et l'État d’Israël. Qu'ont en commun tous ces soldats, linguistes, poètes, scientifiques et politiciens ? Ils représentent tous la communauté que l'on appelle aujourd'hui "les Juifs russophones".

Peu de personnes sont conscientes des contributions vitales et transformatrices que les Juifs russophones ont apportées au sionisme moderne et à l'établissement de l'Etat juif. Pour beaucoup, le lien entre les Juifs russes et l'État d'Israël n'a commencé qu'à partir des années 1990, lorsque près d'un million de Juifs ont émigré de Russie en Israël. Aujourd'hui, le Genesis Philanthropy Group (GPG), une fondation mondiale qui s'efforce de développer et de renforcer le sentiment d'identité juive chez les Juifs russophones du monde entier, s'efforce de corriger le bilan de cette idée fausse commune.

Un nouveau site web, "Seventy Russian-Speaking Jews Who Shaped Israel" (Soixante-dix Juifs de langue russe qui ont façonné Israël), a été lancé par The Jerusalem Post avec le soutien du GPG. Le but du site est d'informer le plus de gens possible sur les contributions des juifs russophones à travers l'histoire. Le projet met en lumière les contributions monumentales de 70 Juifs russophones qui ont contribué à la création de l’Israël moderne, notamment des artistes, des intellectuels, des dirigeants politiques et militaires, ainsi que de nombreux acteurs dont l'héritage et l'influence peuvent encore se faire sentir dans le monde entier.

"Le Genesis Philanthropy Group a été créé il y a plus de 10 ans, avec pour mission de renforcer l'identité juive des Juifs russophones dans le monde entier ", déclare Ilia Salita, président et CEO de GPG. "Les Juifs russophones ont beaucoup apporté au monde et ont contribué à façonner le cours de l'histoire du monde pour le meilleur".

Mais, sans un sentiment de fierté partagée, il est difficile pour les générations futures de se rattacher à leur patrimoine. Nous nous efforçons - à travers ce projet et l’ensemble de notre travail - de favoriser une prise de conscience intellectuelle et une connexion émotionnelle avec ce qui a été accompli par ceux qui nous ont précédés, et d'inspirer la prochaine génération de leaders".

Les 70 Juifs russophones qui participent au projet représentent un échantillon représentatif de la société, avec une grande variété d'expériences dans des domaines tels que le gouvernement, la défense et la sécurité, le sionisme, la science et la recherche, les affaires et l'industrie, les arts et la culture, la médecine, la technologie, le sport, l'activisme social etc. Chaque liste est accompagnée d'une photo et d'une brève biographie soulignant la contribution du sujet au sionisme et à l'État d'Israël. Leurs histoires sont inspirantes, historiques et - dans bien des cas - légendaires.

Pour n'en citer que quelques-uns : le premier chef d'état-major des FDI, Yaakov Dori, né en Ukraine en 1899 ; le professeur Simon Litsyn, co-inventeur de l'omniprésente clé USB, né à Kharkiv (aujourd’hui en Ukraine) en 1957 ; et Avraham Even-Shoshan, auteur du célèbre dictionnaire Even-Shoshan Hebrew, né à Minsk en 1906. Les contributions vitales des Juifs nés en Russie sont fièrement représentées dans tous les domaines d’activité du mouvement sioniste et de l'État d'Israël.

Levi Eshkol, troisième Premier ministre de l'État d'Israël de 1963 jusqu'à sa mort (d'une crise cardiaque) en 1969.

Levi Eshkol, troisième Premier ministre de l'État d'Israël de 1963 jusqu'à sa mort (d'une crise cardiaque) en 1969.

Ilia Salita explique que les avantages et la valeur éducative du projet sont les plus importants pour deux groupes : Les Juifs russophones du monde entier, qui n'ont pas pleinement apprécié leur histoire depuis trop longtemps, et la communauté juive dans son ensemble, qui ne peut pleinement honorer et préserver sa propre histoire qu'en la connaissant dans son intégralité. Les deux groupes ont quelque chose d'unique à retirer du projet, et Mr Salita espère qu'ils le feront tous les deux.

Tout d'abord, dit-il, étant donné que la communauté des juifs russophones s'est étendue dans le monde entier, il est important de leur rappeler leurs racines et les contributions des juifs russophones au sionisme et à l'État d'Israël.

"C'est plus important que jamais, dit-il, car les prochaines générations de Juifs russophones ont besoin d'être reliées à toutes les occasions qui existent pour les aider à choisir de rester engagés avec la communauté juive et de participer à l'action juive ".

Deuxièmement, dit-il, la communauté juive dans son ensemble - y compris les Juifs de toutes origines et de tous pays - doit être sensibilisée à l'impact des Juifs russes à travers l'histoire.

"Tout le monde se souvient de l'immense alya russe, et tout le monde parle de la Start-Up Nation et du rôle des Juifs russophones pour aider Israël à se positionner en tant que leader mondial de la technologie, mais cela ne suffit pas," dit Ilia Salita. "Nous devons nous assurer que le monde juif qui nous entoure comprend d'où nous venons, ce qui rend la communauté juive russophone unique et quel rôle nous avons joué dans la construction de l’histoire juive et dans l'Etat d'Israël".

Les nombreuses années d'antisémitisme sous le régime communiste, explique Mr Salita, ont ironiquement aidé les Juifs russes à préserver leur identité, "car si le monde qui vous entoure ne vous laisse pas oublier que vous êtes juif, alors il n'y a peut-être pas de force plus puissante et plus immuable pour préserver votre identité juive".

Une fois que la communauté juive russophone s'est mondialisée grâce à l'alya et à l'immigration aux États-Unis, au Canada, en Allemagne et dans d'autres pays, l'antisémitisme des États a disparu et la pression extérieure s’est atténuée, dit Mr Salita, "nous avons commencé à constater un pas important vers l'assimilation. Il fallait faire quelque chose."

À cette fin, explique-t-il, "le GPG a entrepris de lancer et de soutenir diverses institutions, programmes et projets visant à impliquer les communautés juives russophones du monde entier, notamment Taglit-Birthright, Hillel, Moishe House, la Limmud FSU, PJ Library, Yad Vashem, ainsi que plusieurs grandes universités dans le monde.

Son objectif est de soutenir chacune de ces organisations : les aider à comprendre comment elles peuvent être plus efficaces et mieux ciblées dans leur travail avec les Juifs russophones du monde entier, comment réussir avec cette communauté d'une importance critique.

L'un des plus grands défis du Genesis Philanthropy Group est d'aider à intégrer les Juifs russophones dans les communautés où ils vivent aujourd'hui. Ilia Salita dit que les communautés juives d'Amérique du Nord ont été extraordinairement utiles et accueillantes pour les Juifs russophones au fil des ans. Mais pour que ces communautés continuent de croître et de s'épanouir, il faut que les deux parties se comprennent.

"Si les communautés juives du monde entier ne comprennent pas la perspective des juifs russophones et leurs contributions, alors la relation ne peut être nourrie et développée sur la base d'une pleine compréhension et d’une appréciation mutuelles."

A cette fin, "Seventy Russian-Speaking Jews Who Shaped Israel" est un outil important pour créer une meilleure compréhension entre le judaïsme russe et le monde juif dans son ensemble. Les recherches ont montré que la communauté juive russophone entretient des liens extrêmement forts entre grands-parents et petits-enfants, et une passion très forte pour l'État d'Israël. "Ce groupe pourrait aider à combler le fossé entre Israël et les communautés de la diaspora ", a ajouté Mr Salita.

"Alors que s'achève le 70e anniversaire de l'État d'Israël  et que nous nous tournons vers un avenir encore plus brillant et prospère, il est d'une importance vitale d'illustrer les contributions des Juifs russophones, tant pour leur bien que pour celui de la communauté dans son ensemble. Sans connaître le passé, il est difficile d'avancer ensemble comme un seul peuple."

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi