Première mondiale: Israël lance une hotline pour la protection des enfants sur le web

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
le 105 sera le numéro d'urgence pour toute plainte

Le ministère de la Sécurité publique a lancé un bureau national pour la protection des enfants en ligne lundi, à la veille de la Journée mondiale de l'enfance.

À partir de lundi, le 105 sera le numéro d'urgence pour toute plainte concernant le harcèlement des enfants en ligne et fonctionnera 24 heures par jour, sept jours par semaine.

Annonçant le lancement du bureau lors d'une conférence de presse, le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a fait remarquer qu'en tant que père de quatre enfants, il n'y avait pas de meilleur moment pour lancer cette initiative que la veille de la Journée mondiale de l'enfance.

Ont également participé à la conférence de presse le commissaire de police sortant Roni Alsheich, le commissaire de police nouvellement nommé Moshe "Chico" Edri et le chef de la Division du renseignement et des enquêtes de la police Gadi Siso.

Erdan a cité des données selon lesquelles un enfant sur trois en Israël est exposé à la violence en ligne et un sur cinq au harcèlement sexuel.

La hotline 105 pour protéger les enfants en Israël

La hotline 105 pour protéger les enfants en Israël

Siso a ajouté que 25 % des enfants parlent à des gens qu'ils ne connaissent pas en ligne.

"Nous sommes prêts à rendre la hotline accessible à tous les citoyens d'Israël dans le but de promettre un espace virtuel sûr pour nos enfants ", a-t-il dit.

"Nos enfants sont vulnérables aux contenus offensants diffusés en ligne, à la nudité, à la violence, à la cyberintimidation, à l'extorsion et aux abus sexuels ", a déclaré M. Erdan.

"De tels abus peuvent détruire la vie de nos enfants. J'ai décidé de changer cette réalité et de créer le Bureau national pour la protection des enfants sur Internet, qui sera désormais l'adresse de tous les citoyens israéliens. Le Bureau national est un bureau qui sauve des vies."

"Les parents et les enfants ne sont pas toujours conscients que le mal fait à leur enfant est une infraction criminelle, et ils ne savent pas vers qui se tourner. A partir d'aujourd'hui, il y a un endroit où aller. Nous voulons que les enfants et les parents sachent qu'ils ne sont pas seuls et que le nouveau bureau national les aidera ", a ajouté Erdan.

Le ministre a vanté le modèle du bureau comme étant le premier du genre dans le monde. Le bureau comprendra des représentants des ministères de l'éducation, de la protection sociale, de la justice et de la santé.

La permanence téléphonique est assurée par des fonctionnaires de police spécialement formés et des membres du Ministère de la sécurité publique, ainsi que par des professionnels des ministères susmentionnés. En outre, une unité d'exécution désignée a été créée à Lahav 433, qui fera partie du bureau national.

Erdan a noté que l'unité possède des capacités avancées en matière de renseignement et de recherche et qu'elle s'emploiera également à exposer les activités qui peuvent nuire aux mineurs sur le Web en temps réel, tout en étant présente à divers endroits sur le Web qui ont été identifiés comme présentant un potentiel important de préjudice.

"Le Web permet tous les types de crimes... y compris le viol," a noté Alsheich.

"La police israélienne est à l'avant-garde de l'action visant à faire respecter et à prévenir la violence sous toutes ses formes et la création du bureau constitue un pas de géant dans la direction d'un effort national de prévention et de répression de ce phénomène, un effort conjoint de tous les organes gouvernementaux qui s'occupent de cette question ", a déclaré M. Alsheich.

"Désormais, la Hotline 105 servira d'adresse pour assurer le service et la sécurité des mineurs blessés sur les sites de médias sociaux, et l'accent sera mis sur l'information et la prévention ", a poursuivi le chef de la police.

"C'est l'une des nombreuses réponses coordonnées de la police israélienne à la criminalité dans les domaines de la cybercriminalité, mais c'est la mesure la plus coûteuse, la plus répandue et la plus multilatérale, en raison de la sensibilité et de la vulnérabilité des mineurs face aux nouvelles menaces dans le cybermonde.
Le bureau mettra également en œuvre des programmes de prévention dans les écoles et les autorités locales."

Le nouveau bureau a dit dans une déclaration : "Les activités du Bureau national pour la protection des enfants sur Internet, qui ont été lancées aujourd'hui à la suite d'une décision prise par le gouvernement en janvier 2016, visent à mettre en place des mesures d'application de la loi ainsi que des activités professionnelles pour réduire la violence et la criminalité en ligne, accroître la sensibilisation à la navigation sûre et créer un environnement virtuel sécurisé, dissuader les criminels en ligne et accroître le signalement, la confiance publique et un sentiment de sécurité personnelle".

Une campagne musicale a été lancée simultanément, avec la participation de divers artistes israéliens, dans le but de sensibiliser l'opinion aux dangers auxquels les enfants sont confrontés sur Internet.

ALLIANCE-COMMUNICATION
Expert Communication digitale
Ecoutez-nous sur Judaïques FM 94.8
France :01 70 00 75 75
Israël : 054 700 74 70
https://www.facebook.com/alliancelemag/

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi