Jérusalem : l'homme qui a refusé de donner le divorce refuse toujours de le donner

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
l'homme qui a refusé de donner le divorce sur la tombe de sa mère refuse toujours de le donner

L'HOMME QUI A REFUSÉ DE DONNER  LE DIVORCE RELIGIEUX À SA FEMME CRIE "FAUSSES NOUVELLES", FAKE NEWS
Yisrael Meir Kin dit dans la vidéo que ni David Lau ni personne du rabbinat en chef ne l'a contacté, ni lui ni sa famille n'ont fait de dépôt pour assurer l'obtention de l'argent.

JERUSALEM - L'homme dont l'enterrement de la mère a été retardé en Israël à cause de son refus présumé de donner à sa femme un divorce religieux a déclaré que les rapports selon lesquels il avait changé d'avis sont de "fausses nouvelles".

Il s'est identifié comme Yisrael Meir Kin dans une vidéo en anglais diffusée sur le site d'information religieuse Arutz Sheva. Il apparaît dans la vidéo avec une déchirure dans sa chemise, comme il est traditionnellement porté pendant la semaine de shiva après la mort d'un proche parent. Il a publié une vidéo similaire en hébreu à Channel 13 d'Israël.

Le corps de sa mère est arrivé en Israël lundi soir. Une inhumation le mardi matin était prévue, mais elle n'a eu lieu que quelques heures plus tard, apparemment jusqu'à ce qu'il accepte de donner le divorce religieux, ou d'obtenir. Yisrael Meir Kin ne s'est pas rendu en Israël pour l'enterrement, apparemment parce qu'il aurait pu être arrêté pour refus.

Le tribunal rabbinique de l'Union des rabbins orthodoxes des États-Unis et du Canada aurait demandé au grand rabbin ashkénaze David Lau à Jérusalem de suspendre l'enterrement jusqu'à ce que Yisrael Meir Kin ait donné son accord de donner le divorce religieux à son femme et noté dans une lettre au grand rabbinat que la mère de l'homme l'avait soutenu dans sa décision de garder son épouse une agunah, ou femme enchaînée, en d'autres termes, que la mère aurait soutenu son fils de refuser de donner le divorce à sa bru.
David Lau a annoncé mardi dans une déclaration qu'il se conformerait à la demande des rabbins orthodoxes des Etats-Unis et du Canada

David Lau a dit plus tard que la famille de Yisrael Meir Kin avait placé une caution de 20 000 $ pour s'assurer qu'il donnerait le get à sa femme (divorce religieux) devant un tribunal rabbinique dès que l'un d'eux l'aurait été organisé.

Mais Yisrael Meir  Kin dit dans la vidéo que ni David Lau ni personne du rabbinat en chef ne l'a contacté ni lui ni sa famille n'ont fait de dépôt pour assurer l'obtention du get.
Il a également souligné qu'il est apparenté à David Lau par mariage par l'intermédiaire de son épouse.

David Lau avait "intérêt à commettre ce crime odieux contre ma mère", a accusé Yisrael Meir Kin.

Il a également dit qu'il a organisé une réception pour le divorce religieux avec son épouse au Beit Din de Shaarey Mishpat, qui est dirigé par le rabbin Tzvi Dov Abraham de Monsey, et qui n'est reconnu par aucune organisation rabbinique en Amérique du Nord ni par le rabbinat principal en Israël.
Le New York Times de 2014 a rapporté que Yisrael Meir Kim demandait 500 000 $ et la garde complète de leur fils âgé de 12 ans en échange du divorce.

La cour a déclaré et l'a unanimement injurié pour extorsion de fonds ", a rapporté le Jewish Journal de Los Angeles en 2009.
Le rabbinat en chef a nié les affirmations de Yisrael Meir Kin. "Nous regrettons que le refusant continue sa conduite malhonnête et attaque maintenant le Beit Din (tribunal rabbinique) ", a déclaré le bureau du Grand Rabbin à Arutz 7.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi