Jérusalem l'avant-garde du secteur du tourisme d'Israël

Actualités, Contre la désinformation, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Jérusalem se démarque du tourisme israélien, Première ville du tourisme israélien

Jérusalem envisage de se démarquer du reste d'Israël pour relancer le tourisme

La capitale est le point d'ancrage du tourisme de l'ensemble du pays, qu'elle "porte sur ses épaules"

La ville de Jérusalem envisage de se différencier du reste d'Israël afin d'attirer quatre millions de touristes supplémentaires cette année, selon Ilanit Melchior, directrice du tourisme pour le Jerusalem Development Authority, a rapporté Haaretz dimanche.

Le rapport intervient alors que les habitants de Jérusalem célèbrent la Journée de Jérusalem, une fête tenue dans la capitale d'Israël pour commémorer sa réunification en 1967, suite à la victoire d'Israël dans la guerre des Six Jours.

"Jérusalem est le point d'ancrage du tourisme de l'ensemble du pays. Elle porte le tourisme israélien sur ses épaules", a déclaré Melchior, qui soutient un plan visant à séparer la promotion du tourisme de Jérusalem de celle du reste du pays.

"Partout dans le monde, c'est l'image de marque des villes et non des pays qui prime", a expliqué Melchior. "Les gens parlent de Barcelone et pas de l'Espagne, de Londres et non de l'Angleterre. Au cours des dernières années, notre objectif a été de différencier Jérusalem, qui est le produit touristique de premier plan dans le pays - et puis d'autres villes peuvent s'appuyer sur elle", a-t-elle expliqué.

La ville présentera un plan quinquennal pour 2016-2021 au gouvernement en attente d'approbation dans les prochains mois.

Deux professeurs nord-américains, Michael Porter de la Harvard Business School et Richard Florida de l'Université de Toronto, ont aidé à coordonner le plan, qui est basé sur le principe de Porter de l'avantage concurrentiel. La théorie affirme que dans le but de développer l'économie de la ville, il est important d'identifier ses avantages concurrentiels relatifs, de les développer et de les améliorer - et l'un d'eux est le tourisme urbain.

"Jusqu'à présent, nous avons fait appel à des touristes, arrivés en famille", a affirmé Melchior. "Maintenant, nous veillerons à ce qu'il y ait des voyages tout compris, et nous allons les commercialiser aux familles - les Européens étant connus pour partir 10 jours- à deux semaines en excursions avec la famille," a-t-elle dit.

Selon une enquête du ministère du Tourisme du nombre de touristes entrants pour 2013, quelque 75% des touristes qui visitent Israël était venus à Jérusalem, ce qui prouve que Jérusalem est en haut de la liste.

L'enquête a également montré que les cinq principales destinations touristiques en Israël sont toutes situées dans la capitale: 68% des touristes visitent le Mur occidental; 64% le quartier juif de la vieille ville; 57% l'église du Saint-Sépulcre; 55% la Via Dolorosa; et 53% le Mont des Oliviers.

Ce ne sont pas les premiers exemples qui font de Jérusalem l'avant-garde du secteur du tourisme d'Israël. Le maire de Jérusalem a été le fer de lance d'un effort pour faire de l'aéroport Ben Gourion une partie de Jérusalem afin de stimuler le tourisme dans la capitale.

L'année dernière, Nir Barkat, a comparu devant un comité du Parlement pour présenter son initiative de changer le code de l'aéroport de TLV à JLM selon les médias israéliens.

Source I24NEWS


Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi