Israël: le Giro d'Italia pourrait bien être annulé

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : la prestigieuse course cycliste Giro d’Italia sur la sellette

Le Giro d'Italia, la deuxième course cycliste la plus importante au monde après le Tour de France, qui devrait débuter le 4 mai 2018 en Israël et traverser Jérusalem, Haïfa, Césarée et le Néguev, risque d'être annulé parce que les organisateurs ont laissé entendre que Jérusalem est une ville divisée.

Il y a environ un mois, il a été annoncé que le premier jour de la compétition serait une «course contre la montre» sur 10 kilomètres autour de la ville de Jérusalem. La page d'intro pour l'étape israélienne de la course déclare: "Regardant vers l'histoire et faisant l'histoire avec le Giro, un Giro qui est déjà historique. Ce sera un Giro spécial, et nous le savions déjà après l'annonce du Grand Départ de Jérusalem. "

Mais, en même temps, le site internet de la course et sa chaîne YouTube officielle déclarent que le Giro d'Italia passerait par "Jérusalem-Ouest" plutôt que simplement par "Jérusalem".

En Israël, les responsables des ministères des affaires stratégiques, du tourisme, de la culture et des sports ont estimé que le changement de langage était le résultat d'éléments pro-palestiniens qui voulaient souligner que Jérusalem-Est ne faisait pas partie de la capitale de l'Etat d'Israël.

Le Tour d'Italie

Le Tour d'Italie

Cela a irrité la ministre de la Culture et des Sports Miri Regev et le ministre du Tourisme Yariv Levin, qui ont menacé de retirer leur financement et leur coopération à la course. Ils annoncé dit aux organisateurs du Giro d'Italia que "si la promotion sur le site ne changeait pas le point de départ de Jérusalem-Ouest, le gouvernement israélien ne sera pas partenaire".

Regev et Levin ont publié une déclaration commune disant que "Jérusalem, la capitale d'Israël, n'a pas d'Est ou d’Ouest. Il n'y a qu'une seule Jérusalem unifiée. Ces promotions violent l'accord passé avec le gouvernement israélien. Si le texte de promotion n'est pas modifié, le gouvernement d'Israël ne restera pas impliqué dans l'événement. "

Dans le même temps, le président d'honneur de Big Start, Sylvan Adams, a adressé une lettre forte aux organisateurs du Giro d'Italia, exigeant l'arrêt immédiat de toute utilisation politique ou de définitions erronées telles que "Jérusalem-Ouest" dans le contexte de la course.

Adams a écrit qu'il n'y avait pas de ville nommée Jérusalem-Ouest, ajoutant: "Jérusalem, la ville construite par le roi David, est la capitale éternelle du peuple juif et bien sûr la capitale de l'Etat d'Israël. Ceci est bien connu des organisateurs du Giro qui connaissent la ville suite à leurs nombreuses visites. "

Adams a noté: "Quiconque visite la ville voit et sait qu'il n'y a qu'une seule Jérusalem, la maison des Juifs, des musulmans et des chrétiens qui y vivent côte à côte."

L'événement devrait attirer des milliers de touristes dans le pays, fournir un flux régulier de revenus et donner à Israël un coup de pouce économique. En outre, des centaines de millions de téléspectateurs suivront les trois jours de l'étape israélienne, diffusés en direct dans leurs foyers.

Source : The Jewish Press

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi