Jean Sarkozy apprend l'hébreu et le judaïsme

Actualités, Magazine, Paroles d'hommes - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Jean Sarkozy apprend l'hébreu et le judaïsme

Jean Sarkozy recon­naît que c'était « un défi de faire coha­bi­ter les diffé­rences » avec sa femme

Dieu lui a donné la foi
Jean Sarkozy recon­naît que c'était « un défi de faire coha­bi­ter les diffé­rences » avec sa femme
Jean, le fils cadet de Nico­las Sarkozy, se confie sur la place de la reli­gion au sein de sa vie et de son couple. Marié à Jessica Sebaoun, il explique avoir fait le choix de faire coha­bi­ter judaïsme et catho­li­cisme au sein de leur famille.

Rare dans les médias, Jean Sarkozy, fils de l’an­cien président de la Répu­blique, a parlé de poli­tique (évidem­ment), du clan Sarkozy et de son mariage dans les colonnes de l’Obs.

L’oc­ca­sion pour le jeune homme d’abor­der un sujet sur lequel il est habi­tuel­le­ment d’une grande discré­tion : son couple. Marié depuis septembre 2008 à Jessica Sebaoun, rencon­trée sur les bancs du lycée, le jeune homme de 29 ans s’est exprimé sur l’im­por­tance de réus­sir à faire coha­bi­ter deux reli­gions diffé­rentes au sein de leur famille.

Elevé dans la foi catho­lique par sa mère, Marie-Domi­nique Culioli, première épouse de Nico­las Sarkozy, qui est très croyante, il explique que « [ses] parents sont tous les deux très enga­gés, mais de manière très diffé­rente » a-t-il confié.
Après s’être éloi­gné de cet ensei­gne­ment reli­gieux durant quelques années, Jean Sarkozy a renoué avec le catho­li­cisme en abor­dant l’âge adulte.

Devenu père de deux enfants, Solal 4 ans, et Lola 2 ans, la ques­tion de la trans­mis­sion de la reli­gion s’est alors impo­sée au jeunes parents, tous deux de confes­sions diffé­rentes. Un choix qui peut s’avé­rer compliqué à faire au sein d’un couple comme le recon­naît le jeune père de famille : « J’ai fait un mariage mixte. C’était un défi de faire coha­bi­ter nos diffé­rences. »

Un défi relevé par Jean Sarkozy qui a décidé de mieux connaître la reli­gion de son épouse en appre­nant l’hé­breu et en donnant un prénom d’ori­gine juive à leur fils. Tout simple­ment.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi