Israël/USA : Netanyahou accuse Gantz d'être derrière la fuite d'espionnage de la Maison Blanche

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
NETANYAHU: LE CONSEILLER DE GANTZ ÉTAIT DERRIÈRE LA FUITE D'ESPIONNAGE DE LA MAISON BLANCHE

NETANYAHOU:'LE CONSEILLER DE GANTZ EST DERRIÈRE LA FUITE D'ESPIONNAGE DE LA MAISON BLANCHE'.
Lapid a répondu sur Twitter : "Netanyahu déraille"
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé vendredi qu'un ancien conseiller d'Obama et l'actuel conseiller de campagne du parti de son rival politique Benny Gantz, Blue and White, était derrière l'histoire de Politico publiée jeudi dernier.

Joel Benenson, le conseiller de Gantz, serait  à l'origine de la fausse fuite concernant l'espionnage de la Maison-Blanche, a déclaré M. Netanyahu.

Gantz et Lapid feraient n'importe quoi, y compris nuire à l'atout stratégique des relations israélo-américaines."

Yair Lapid de Blue and White a répondu sur Twitter qu'il soutenait Netanyahu sur CNN lorsqu'on l'a interrogé sur l'histoire d'espionnage présumée, puis Netanyahu a accusé Blue and White.

"Au-delà des mensonges, où est sa responsabilité nationale ?" Lapid tweeted. "L'homme a déraillé."

M. Benenson, fondateur et PDG du Benenson Strategy Group, a dirigé les programmes de recherche et de sondage pour les campagnes 2008 et 2012 de l'ancien président Barack Obama et a été stratégiste en chef de la candidature présidentielle de Hillary Clinton en 2016.

L'accusation de Netanyahou fait suite à un rapport de Politico qui affirmait qu'Israël était responsable des dispositifs de traçage cellulaire trouvés près de la Maison-Blanche, ainsi que dans plusieurs autres endroits à travers Washington.
Le président Donald Trump a répondu au rapport en disant qu'il ne croit pas qu'"Israël espionne les Etats-Unis".

Un porte-parole de l'ambassade d'Israël a également nié le rapport, le qualifiant d'"illogique", ajoutant qu'"Israël ne commet pas d'actes d'espionnage aux Etats-Unis, point final".

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi