Les Israéliens ont jeté 2,5 millions de tonnes de nourriture en 2018

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les Israéliens ont jeté 2,5 millions de tonnes de nourriture en 2018

Les Israéliens ont jeté quelque 2,5 millions de tonnes de nourriture l'an dernier, pour une valeur totale de 19,7 milliards de NIS (5,5 milliards de dollars) et représentant environ 35% de toute la production alimentaire, selon un rapport annuel publié aujourd’hui mardi par Leket Israël et le cabinet comptable BDO.

Le rapport a révélé que 1,2 million de tonnes de nourriture, soit près de la moitié de la quantité mise au rebut, a pu être sauvée, ce qui est stupéfiant.

Dans le seul cas de la consommation des ménages, 880 000 tonnes d'aliments - évaluées à 7 milliards de NIS (2,2 milliards de dollars) -, soit une moyenne de 3200 shekel par foyer (890 dollars, ont été gaspillées l'année dernière.

La majorité de la nourriture gaspillée était constituée de fruits et légumes, les ménages israéliens gaspillant 23% de la nourriture, contre 28% aux Etats-Unis et 19% en Europe.

"Israël doit formuler un plan national de secours alimentaire, et je pense qu'il devrait être élaboré par le bureau du Premier ministre, car c'est le seul organe qui peut contrôler tous les autres ministères", a déclaré Gidi Kroch, PDG de Leket Israël, au Jerusalem Post.

"Sans leadership, rien ne se passera. En 2015, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture a publié une déclaration visant à réduire de moitié les déchets alimentaires d'ici 15 ans. De nombreux pays ont adopté cette déclaration, mais pas Israël."

Le rapport a en outre révélé que l'ampleur des déchets a également un impact significatif sur le coût de la vie déjà élevé en Israël. Les pertes alimentaires à tous les stades de la chaîne de valeur augmentent les prix des aliments de 11 % pour les consommateurs.

Pourcentages d'aliments jetés dans la consommation des ménages

Pourcentages d'aliments jetés dans la consommation des ménages

"Pour replacer la quantité de déchets ménagers dans son contexte, pensez au Concours Eurovision de la chanson, qui aura lieu au Pavillon 2 de l'Expo Tel Aviv ", a déclaré Kroch.

"C'est un énorme bâtiment de 50 000 mètres carrés et de 20 mètres de haut. Les 880 000 tonnes de déchets pourraient entrer dans ce pavillon."

Pour combler le fossé de l’insécurité alimentaire en Israël, a ajouté Mr Kroch, seul un cinquième de la nourriture gaspillée - d'une valeur d'environ 3 milliards de NIS (835 millions de dollars) – aurait besoin d’être sauvée. Cela ne coûterait que 830 millions de NIS (230 millions de dollars), soit moins d'un tiers du coût de la nourriture gaspillée.

"La politique de sauvetage alimentaire et de redistribution aux couches défavorisées de la population est un plan économique efficace en Israël, où une grande partie des dépenses des ménages est consacrée à l'alimentation ", a déclaré Chen Herzog, économiste en chef de BDO.

"Le sauvetage alimentaire est une solution gagnante, qui résous le problème de l'insécurité alimentaire par une économie directe de 2,2 milliards de NI. (604 millions de dollars). Lorsque l'on quantifie les avantages sociaux et environnementaux, c'est une économie de plus de 4,5 milliards de NIS pour l'économie (1,2 milliard de dollars)."

Dans le but d'encourager le sauvetage alimentaire, Leket promeut une série de mesures politiques qu'il juge nécessaire de mettre en œuvre.

Cela comprend l'élaboration d'un plan national de sauvetage alimentaire, l'établissement d'un objectif national de secours alimentaire, exigeant le secours alimentaire de toutes les institutions gouvernementales et financées par le gouvernement, la réévaluation des dates d'expiration et le sauvetage alimentaire comme condition à la participation des entreprises privées aux appels d'offres gouvernementaux.

En octobre 2018, Leket a enregistré une victoire législative importante lorsque la Knesset a adopté la loi sur le don de denrées alimentaires, protégeant les donneurs et les associations alimentaires contre d'éventuelles poursuites pénales et civiles fondées sur les dommages éventuels causés par les denrées alimentaires.

L'an dernier, Leket a déclaré que son équipe de volontaires avait sauvé 2,2 millions de repas préparés dans les bases de l'armée des FDI, des entreprises de restauration hôtelière et des restaurants. En outre, elle a permis d'économiser 15 500 tonnes de produits agricoles pour une valeur de 150 millions de NIS (41.5 millions de dollars).

La nourriture sauvée a ensuite été distribuée à 175 000 personnes démunies par l'intermédiaire du réseau sans but lucratif de 200 organismes partenaires à travers le pays.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi