Une israélienne paye son amende en pièces de dix agorot

Actualités, Humour, Insolites, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une israélienne paye son amende en pièces de dix agorot

Ce n'est pas un secret: les relations entre les habitants de Jérusalem et CityPass, qui exploite le tramway de la ville, sont chaotiques.

Les résidents mènent une bataille contre la compagnie et ses superviseurs pour les amendes qu'ils reçoivent parce qu'ils n'ont pas eu le temps de valider leurs billets. Selon diverses estimations, la société met des millions de shekels dans ses coffres à la suite des amendes payées par les clients en colère, y compris les touristes.

Anat Sadin (28 ans) en a eu assez, après avoir reçu une amende de 186 NIS pour n’avoir pas validé son ticket, amende qui selon elle est injustifiée. Elle a essayé de contester le procès verbal, mais n'a pas reçu de réponse de la part de l'entreprise. En réponse, elle a décidé de se venger. Pendant un mois, elle a recueilli des pièces de 10 agorot, avec l'aide d'amis et de sa famille, accumulant une belle somme.

Anat Sadin

Anat Sadin

Hier après-midi, elle s’est rendue dans les bureaux de l'entreprise avec un sac plein pour payer sa dette. Dans un direct sur un groupe Facebook, "Résidents et résidentes de Jérusalem", Anat Sadin a "emmené les internautes" avec elle pour payer. Les employés de l'endroit semblaient un peu gênés par l'initiative. D'une part, l'argent est de l'argent. De l'autre, il est difficile de compter le tout. Finalement, le sac lui a été pris et elle a été congédiée.

«Je le suis rendue dans les bureaux de l'entreprise pour payer mon amende et j'ai transféré le sac de pièces à un employé qui était plutôt surpris», a déclaré Anat Sadin à Mako TV. Il m'a demandé d'attendre. Je me suis assise sur le côté et je me suis beaucoup amusée en voyant les employés s'agiter, comptant l'argent pendant 20 minutes.

Source : mako.co.il

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi