Un ministre et trois députés du Hamas arrêtés par l'armée israélienne

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
      Un ministre et trois députés du Hamas arrêtés par l'armée israélienne

NAPLOUSE, le 24/05/07- L'armée israélienne a arrêté jeudi avant l'aube plus de 30 responsables du groupe islamiste palestinien Hamas dont le ministre de l'Education Nasseredine Al-Chaër, trois députés et quatre maires en Cisjordanie, ont annoncé l'armée et la sécurité palestinienne.

Ces arrestations ont été opérées lors d'une vaste campagne notamment dans le nord de la Cisjordanie occupée, en guise de riposte israélienne à la poursuite des tirs de roquettes palestiniennes de la bande de Gaza vers le sud d'Israël, a indiqué un porte-parole de l'armée. "Les responsables du Hamas de Cisjordanie soutiennent ces tirs de roquettes", a affirmé le porte-parole. La branche armée du Hamas a revendiqué certains de ces tirs ces derniers jours. M. Chaër a été arrêté à Naplouse, principale ville du nord de la Cisjordanie.

Le maire de la ville, Ali Yaïsh, et son adjoint Fayyad Al-Aghbar ont également été détenus ainsi que deux députés du Hamas, Hamed Al-Bitawi, célèbre prédicateur palestinien, et Daoud Abou Seir. Les soldats ont également arrêté le maire de la ville de Qalqilya, Wajih Qawas, et celui de la localité de Bita, Arab Al-Shourafa. A Tulkarem, Abdelrahman Zeidan, un député et ex-ministre a été arrêté. Le ministre israélien de la Défense Amir Peretz a justifié à la radio militaire ces arrestations. "Mieux vaut des arrestations que des opérations violentes", a souligné M. Peretz. "Il s'agit d'un message adressé aux branches militaires des organisations terroristes pour qu'elles cessent leurs tirs de roquettes", a-t-il ajouté en affirmant qu'Israël "fera tout pour ramener le calme".

Le porte-parole de l'armée israélienne a affirmé que le "Hamas renforçait l'infrastructure terroriste en Cisjordanie sur le modèle de la bande de Gaza". "Cette organisation met à profit les institutions gouvernementales pour encourager et soutenir le terrorisme", a-t-il ajouté. L'armée israélienne a répliqué ces derniers jours aux tirs de roquettes en lançant des raids aériens dans la bande de Gaza, visant notamment des activistes de la branche militaire du Hamas et du Jihad islamique. Mais les tirs de roquettes ont continué et fait un mort et plusieurs blessés. Trente-sept Palestiniens --12 civils et 25 combattants-- ont été tués depuis le 16 mai dans les attaques aériennes israéliennes.

L'an dernier, l'armée avait déjà arrêté plusieurs ministres du Hamas dont M. Chaër, qui avait été détenu d'août à septembre. Auparavant, elle avait arrêté en Cisjordanie plus de soixante responsables du Hamas, dont quatre ministres, après l'enlèvement d'un soldat israélien lors d'une attaque palestinienne le 25 juin à la lisière de la bande de Gaza. 32 députés et deux désormais ex-ministres sont toujours en détention. L'armée israélienne a fermé ces derniers jours plusieurs bureaux du Hamas en Cisjordanie et perquisitionné dans des associations proches du mouvement islamiste, notamment à Hébron et Jéricho.


Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi