Travaux de la discorde: le maire de Jérusalem annonce une nouvelle procédure pour la rampe d'accès à l'Esplanade des mosquées

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Travaux de la discorde: le maire de Jérusalem annonce une nouvelle procédure pour la rampe d'accès à l'Esplanade des mosquées

JERUSALEM, le 12/02/07- La municipalité de Jérusalem va soumettre une nouvelle procédure pour une rampe d'accès à l'Esplanade des mosquées, a annoncé un porte-parole lundi avant d'ajouter toutefois que ces travaux controversés se poursuivront sur le site distant d'une cinquantaine de mètres de l'Esplanade des Mosquées (le Mont du Temple pour les juifs).

Selon le porte-parole Gidi Schmerling, le maire de Jérusalem Uri Lupolianski va demander une procédure plus longue et transparente qui permettra aux habitants de consulter les plans et de soumettre leurs protestations.

Bien que cette décision n'affecte pas le travail actuellement en cours, Gidi Schmerling a précisé qu'il était "probable" que la construction en sera retardée. Cette construction devait commencer dans six mois. La nouvelle rampe d'accès devait à l'origine être achevée en une année.

Dimanche et en dépit des objections du monde arabo-musulman et de deux jours de violences palestiniennes, le cabinet israélien réuni conseil s'est prononcé à une large majorité en faveur de la poursuite des travaux de rénovation. Selon un décompte communiqué par le gouvernement, seuls trois ministres se sont abstenus et aucun n'a voté contre. Parmi les trois abstentionnistes, tous travaillistes, figuraient M. Peretz et le seul ministre musulman Ghaleb Majadeleh, selon des participants.

Avant ce vote gouvernemental, les ouvriers participant au chantier dans la Vieille ville de Jérusalem avaient regagné leur lieu de travail sous escorte policière après avoir fait relâche samedi, en raison du shabbat, jour de repos des juifs.

Dimanche, le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld ne signalait aucun incident dans la Vieille ville en rapport avec ces travaux, qui ont continué toute la journée. Il avait précisé que 2.000 policiers restaient mobilisés dans et autour de Jérusalem-Est, soit deux fois plus que d'ordinaire. L'interdiction d'aller prier dans les lieux saints imposée aux hommes de moins de 45 ans reste en vigueur.

Samedi, de nouveaux incidents avaient opposé de jeunes Palestiniens à des policiers israéliens à Jérusalem, au lendemain des heurts survenus sur l'Esplanade des Mosquées, qui avaient impliqué plus de 3.000 Palestiniens.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi