Tel Aviv: Manifestation de soutien à Sdérot

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                                  Tel Aviv: Manifestation de soutien à Sdérot

Environ 50 000 personnes se sont rassemblées lundi soir sur la place Rabin, à Tel Aviv, pour exprimer leur solidarité à l’égard des résidents de Sdérot et des autres localités jouxtant la bande de Gaza, soumis aux tirs incessants de roquettes. Les organisateurs de cette soirée ont placé sur la tribune une banderole proclamant : "Nous sommes tous solidaires de Sdérot".

De nombreux artistes bien connus du public israélien ont été invités à animer ce meeting de soutien. Se sont succédés sur la scène Shlomo Artsi, Margalit Sanani, Shlomi Shabat, Danny Sanderson, Amir Benayoun et d’autres encore.

L’initiative de cette manifestation a été prise par le chanteur Kobi Oz, soliste du groupe Teapacks. Prenant la parole devant l’assistance, il a notamment déclaré que l’objectif de rassemblement devait être essentiellement de sortir la population de sa léthargie. Et de préciser : "Sdérot est conscient de la situation, mais Israël vit toujours dans une bulle". Il a encore affirmé que "Etat d’Israël n’était pas divisé en cantons mais constituait une grande famille et que personne n’oubliait qui subissait des coups".

La chanteuse Margalit Sanani a estimé pour sa part qu'il était faux de penser que les habitants de Tel Aviv étaient indifférents. Elle a prétendu que "tous ceux qui vivaient ici souffraient de la situation à Sdérot" et qu’il fallait accorder de l’importance à une telle soirée.

Un autre artiste, Danny Sanderson, a déclaré qu’il fallait, au cours de la soirée, faire comprendre le sentiment de proximité des participants et que "les distances ne se mesuraient pas en kilomètres (entre Tel Aviv et Sdérot)". Et d’ajouter : "Ce n’est pas la première fois que nous nous produisons sur scène bénévolement mais cette fois, c’est différent. Cette fois, c’est différent parce que les résidents de Sdérot et des localités jouxtant Gaza vivent un cauchemar".

Mais cet avis n’est pas partagé par tous. Haïm Oliel, un musicien à l’avenir prometteur vivant à Sdérot, pense au contraire qu’il existe en Israël deux populations distinctes et il l'a clairement laissé entendre lors de son apparition sur scène.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi