Rice appelle les Arabes à une ouverture vers Israël avant le sommet de Ryad

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Rice appelle les Arabes à une ouverture vers Israël avant le sommet de Ryad

STI.jpgJERUSALEM, le 27/03/07 - La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a appelé mardi les Arabes qui se réunissent en sommet mercredi à s'ouvrir envers Israël et a annoncé des rencontres régulières entre les dirigeants israélien et palestinien.

"Les Etats arabes doivent s'ouvrir envers Israël (...) afin de montrer à Israël qu'ils ont accepté sa place au Proche-Orient", a déclaré Mme Rice lors d'une conférence de presse à Jérusalem où elle a achevé une tournée régionale, la quatrième depuis le début de l'année. Les pays arabes, dont le le sommet se tient mercredi et jeudi à Ryad, doivent relancer une initiative de paix d'inspiration saoudienne datant de 2002 et qu'Israël, après l'avoir rejetée, se dit aujourd'hui prêt à accepter, moyennant des modifications, comme base pour des négociations.
 
En prévision du sommet, les chefs de diplomatie arabes ont décidé lundi de réactiver "sans amendement" ce plan qui prévoit une normalisation des relations avec Israël en échange du retrait israélien total des territoires arabes occupés depuis 1967, de la création d'un Etat palestinien et du règlement de la question des réfugiés palestiniens. Mme Rice a en outre annoncé que le président palestinien Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Ehud Olmert, qu'elle a rencontrés chacun à deux reprises depuis dimanche, allaient commencer à se voir régulièrement. "Ils ont accepté de se rencontrer une fois toutes les deux semaines (...) Je viendrai de temps en temps" à ces entretiens, a-t-elle ajouté. "Ils ne parleront pas seulement de questions liées à la vie quotidienne mais aussi d'un horizon politique. Il est très important qu'ils parlent de l'avenir et d'un horizon politique, sans perdre de vue ce qui se passe sur le terrain", a encore dit Mme Rice, en allusion.
 
Elle a toutefois estimé que le temps n'était pas encore propice à des négociations entre les deux dirigeants sur "le statut final" des territoires palestiniens de Gaza et de Cisjordanie. "Nous n'en sommes pas encore aux négociations sur le statut final", a dit Mme Rice. Elle a affirmé que M. Abbas "mérite vraiment" d'être un partenaire pour la paix avec Israël, toute en estimant que la mise en place d'un gouvernement palestinien d'union comprenant le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par Washington, avait "compliqué les choses".
 
Mme Rice a rappelé que la finalité de négociations futures devait être la création d'un Etat palestinien vivant en paix aux côtés d'Israël conformément à "la vision de deux Etats" du président américain George W. Bush. "Nous devons jeter les bases afin que les négociations, lorsque leur moment sera venu, puissent aboutir", a-t-elle dit. Durant sa tournée régionale, Mme Rice s'est également rendue en Jordanie et en Egypte où elle a rencontré ses homologues d'Egypte, de Jordanie, des Emirats Arabes unis et d'Arabie saoudite, le dit quartette arabe.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi