Proche-orient: ultime rencontre Olmert-Abbas lundi à Jérusalem

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
          Proche-orient: ultime rencontre Olmert-Abbas lundi à Jérusalem

jerusalemol.jpgJERUSALEM , le 17/11/07- Le Premier ministre israélien Ehud Olmert et le président palestinien Mahmoud Abbas doivent avoir une ultime rencontre lundi à Jérusalem avant la réunion internationale sur le Proche-Orient à la fin du mois à Annapolis (Maryland) aux Etats-Unis, a indiqué une responsable israélienne.

"MM. Abbas et Olmert auront cet après-midi à Jérusalem une ultime rencontre avant la réunion d'Annapolis -- réunion qui marquera la reprise des pourparlers en vue d'un règlement permanent du conflit israélo-palestinien", a affirmé à l'AFP Mme Miri Eisin, porte-parole de M. Olmert.

"Tous deux tenteront à nouveau aujourd'hui d'oeuvrer à la rédaction d'une déclaration conjointe avant cette réunion, mais l'important c'est la reprise des négociations de paix gelées depuis sept ans, et la réunion d'Annapolis aura lieu de toute façon", a-t-elle ajouté.

Elle a indiqué que les experts des deux bords ont à nouveau en vain tenté dans la nuit de dimanche à lundi de rédiger une déclaration conjointe censée servir de base aux futures discussions de paix qui doivent s'engager dans la foulée d'Annapolis.

"Le cabinet israélien doit par ailleurs approuver lundi lors d'une séance extraordinaire la libération avant la réunion d'Annapolis d'au moins 400 prisonniers palestiniens" à titre de geste destiné à renforcer M. Abbas face au mouvement Hamas islamiste, a encore indiqué Mme Eisin.

Il s'agit surtout de détenus membres du Fatah, le parti de M. Abbas, non impliqués dans des attaques ayant causé la mort d'Israéliens.

Israël détient plus de 11.000 prisonniers palestiniens et leur élargissement est l'une des principales revendications de l'Autorité palestinienne dans les négociations en cours.

Après le vote du cabinet lundi, la liste des prisonniers libérables devrait être arrêtée par une commission ministérielle ad hoc.

Israël a déjà libéré environ 350 prisonniers, en juillet et octobre.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi