Proche-Orient: Olmert croit à un accord avec les Palestiniens avant le départ de Bush

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Proche-Orient: Olmert croit à un accord avec les Palestiniens avant le départ de Bush

JERUSALEM, le 05/11/07 - Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a indiqué dimanche croire à un accord avec les Palestiniens avant la fin du mandat du président américain George W. Bush, tout en réaffirmant les exigences sécuritaires d'Israël.

La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, lui a répondu que les Etats-Unis continueraient à garantir sa sécurité après la création d'un Etat palestinien, engageant Israël à prendre des décisions "audacieuses".

Les deux dirigeants s'exprimaient dans la soirée devant le Forum Saban, une prestigieuse conférence annuelle organisée par le centre de recherche américain Brookings Institution, après des entretiens bilatéraux sur les préparatifs de la réunion internationale de paix que les Etats-Unis veulent organiser à la fin du mois à Annapolis, près de Washington.

"Après Annapolis, nous entamerons des négociations vigoureuses et continues. Si nous agissons ensemble de façon décisive, les Palestiniens et nous, nous avons une chance de parvenir à des résultats réels, peut-être même avant la fin du mandat du président Bush", a déclaré M. Olmert. M. Bush quittera la Maison Blanche en janvier 2009.

M. Olmert a assuré ne pas avoir "l'intention de laisser traîner les négociations sans fin". Mais "les Palestiniens doivent lutter contre le terrorisme et modifier foncièrement leur réalité intérieure", a-t-il ajouté.

"Nous avons convenu que nous devons parvenir à conclure un arrangement avec l'Autorité palestinienne conforme à la feuille de route, dans toutes ses étapes et dans sa globalité", a-t-il rappelé. "Je n'ai pas l'intention de permettre aux Palestiniens qu'ils se dégagent de leurs engagements, et je n'ai pas non plus l'intention d'épargner à Israël ses propres engagement".

La Feuille de route, le plan de paix élaboré en décembre 2002 par le quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne, ONU) prévoit dans sa première phase d'application que les Palestiniens "mettent fin à la violence et au terrorisme" d'une part, et de l'autre qu'Israël "gèle toutes les activités d'implantation de colonies".

Les préoccupations sécuritaires d'Israël avait dominé les premiers entretiens de Mme Rice à Jérusalem: la chef de la diplomatie israélienne, Tzipi Livni, avait souligné que les impératifs de sécurité d'Israël passaient avant la création d'un Etat palestinien.

"Ce qui signifie: sécurité pour Israël d'abord et ensuite création d'un Etat palestinien. Parce que personne ne veut d'un nouvel Etat terroriste dans la région", avait ajouté Mme Livni, qui dirige l'équipe de négociateurs israéliens.

La secrétaire d'Etat américaine a cherché à rassurer les dirigeants israéliens.

"Tous les Israéliens doivent être convaincus que les Etats-Unis les soutiennent totalement. Vous pouvez donc être audacieux dans votre recherche de paix", a-t-elle déclaré.

"L'échec n'est pas une option", a-t-elle prévenu, notant que si les Palestiniens perdaient l'espoir, ils risquaient de se radicaliser et d'être attirés par le terrorisme.

"Si nous n'agissons pas aujourd'hui pour montrer aux Palestiniens qu'il y a une issue, d'autres leurs montreront une issue (...) Franchement, une solution à deux Etats est plus urgente que jamais", a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le représentant spécial du Quartette pour le Proche-Orient Tony Blair a appelé les deux parties à "passer aux choses sérieuses". Il a espérer pouvoir annoncer des projets économiques concrets pour les Palestiniens lors de la réunion d'Annapolis.

Israël et les Palestiniens ont entamé des discussions intensives pour rédiger un document commun qu'ils souhaitent présenter à Annapolis et qui doit servir de base à des négociations formelles pour la création d'un Etat palestinien.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi